Nokia : nouvelle coupe franche dans les effectifs

CloudMobilité

Nokia annonce une nouvelle vague de licenciements de ses effectifs de 3500 salariés. En plus des 4000 déjà en cours. Sans compter les externalisations.

C’est la crise. Nokia continue « d’aligner dans la douleur sa main-d’œuvre par rapport à son activité ». Autrement dit, le constructeur finlandais poursuit ses coupes franches dans les effectifs. Pas moins de 3500 employés, dont 2200 dans le cadre de la fermeture de l’usine de Cluj en Roumanie prévue d’ici la fin de l’année, seront remerciés.

La faute à la concurrence des unités de production en Asie, jugées plus compétitives et plus proches des marchés dynamiques, explique Nokia dans son communiqué. Le groupe veut désormais se concentrer sur les sites de Berlin, Boston et Chicago.

2012 s’annonce mal

1300 autres postes en lien avec des activités commerciales en Allemagne et aux Etats-Unis (Navteq et des services communautaires de géolocalisation) sont également supprimés. Nokia présente ce plan de réduction massive de postes comme un « complément » à celui annoncé en avril : 4000 emplois supprimés et 3000 postes externalisés (externalisation des ressources Symbian vers Accenture). L’ensemble des mesures prises pour réduire la main d’œuvre de Nokia sera finalisé d’ici fin 2012.

Et ce n’est pas fini. D’ores et déjà, le groupe télécoms n’exclut pas de procéder à d’autres vagues de licenciements dans le courant de l’année prochaine, précise ITespresso.fr. D’autres usines se retrouvent dans le collimateur : Salo (Finlande), Komaron (Hongrie) et Reynosa (Mexique). Leur sort devrait être fixé à la fin du premier trimestre 2012.

Crédit photo : © benoit sarasin – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur