Nokia déçoit en attendant pire

Cloud

Le finlandais fait mieux que prévu au deuxième trimestre mais anticipe un repli au troisième

Profit-warning, baisse des ventes, perte de parts de marché: depuis quelques mois Nokia connaît de grandes difficultés. On attendait donc des résultats du deuxième trimestre en conséquence.

Mais le finlandais a surpris son monde en publiant des résultats supérieurs aux attentes du marché. Le bénéfice net du trimestre écoulé est ressorti à 1,036 milliard d’euros, en hausse sur les 946 millions de la période correspondante de l’an dernier et également sur le consensus de 980 millions des prévisions d’analystes. Le chiffre d’affaires a également dépassé les prévisions, à 6,64 milliards d’euros contre 6,558 milliards attendus par le marché, mais ce montant est toutefois nettement inférieur (-5%) à celui de 7,019 milliards du trimestre correspondant de l’an dernier. Nokia doit en effet faire face àla vigueur de la concurrence et à des insuffisances de l’éventail de ses produits de moyenne gamme (voir nos articles). Nokia est ainsi le seul fabricant à voir ses ventes baisser sur un an alors que le marché croît à grande vitesse. Les ventes de téléphones portables, principale activité du groupe, ont rapporté 13% de moins qu’un an auparavant, soit 4,167 milliards d’euros sur le trimestre, la marge opérationnelle de la branche s’effondrant à 19,1% contre 27,2% un an plus tôt suite à une offensive sur les prix. Nokia a perdu des parts de marché, estimant avoir gardé au 2ème trimestre 31% du marché mondial des téléphones portables, contre 39% revendiqués il y a un an. Pire, le futur ne s’annonce encore moins bon. Nokia a dit s’attendre pour le troisième trimestre à un bénéfice par action compris seulement entre 0,08 et 0,10 euro, contre 0,17 un an plus tôt. Le groupe prévoit en outre un chiffre d’affaires en baisse et des tensions sur ses marges au second semestre. Conséquence, l’action du finlandais dévisse ce jeudi…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur