Nokia: ‘Des équipementiers mobiles vont disparaître’

Réseaux

Baisse des investissements, concurrence asiatique: le géant finlandais estime que le marché va se concentrer

La bonne santé de la téléphonie mobile ne profite pas à tous. Les fabricants d’équipements de réseaux ne sentent pas encore le retour à la croissance. Car les opérateurs peinent à re-investir. Dans le même temps, l’arrivée des groupes asiatiques comme Huawei (Chine) a considérablement durçi le marché. En clair: il n’y a plus à manger pour tous.

Et pour Nokia, cette tendance fera des victimes. “Il y a déjà des signes clairs qu’au moins quelques fabricants de réseaux traditionnels pourraient se retirer de l’activité de réseaux mobiles”, explique Simon Beresford-Wylie, patron de la filiale de réseaux du géant finlandais dans une interview au quotidien Helsingin Sanomat. Il n’a pas précisé à quelles entreprises il pensait. Rappelons qu’il y a quelques semaines, Siemens a décidé de céder sa division mobile (fabrication de combinés) au taiwanais BenQ.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur