Nokia et Visa ensemble dans les cartes de crédits NFC

Cloud

Nokia et Visa vont proposer la technologie NFC (Near Field Communication) un mélange de RFID et Bluetooth permettant de régler ses achats via son mobile. Merci les ondes !

Au revoir la carte, bonjour le téléphone. Visa va bientôt procéder à l’installation de 2.500 lecteurs d’ondes Visa, qui permettent aux utilisateurs de téléphones étiquetés NFC de valider leurs achats en apposant le terminal contre le lecteur.

Les premières installations de ces lecteurs vont avoir lieu à Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie. Cette expérimentation devrait durer trois mois, et si elle est obtient un retour positif de ses utilisateurs, Visa et Nokia lanceront rapidement une offre commerciale mondiale. Une technologie similaire est déjà utilisée au Japon. En effet, dans l’empire du soleil levant, l’opérateur local, NTT DoCoMO a lancé sa propre marque de cartes de crédit, dénommée ID. ID, à l’instar de la technologie proposée par Nokia et Visa, permet aux abonnés de l’opérateur de régler leurs achats directement par l’intermédiaire de leurs terminaux. À l’heure actuelle, seul un terminal de Nokia permet d’utiliser le service Visa Wave, en l’occurrence il s’agit du 3220, qui est équipé de technologie sans contact permettant l’utilisation de NFC. Un porte-parole de la marque a expliqué à la presse, que cette expérimentation a été menée en Malaisie, car “il s’agit d’un terrain d’expérimentation idéal pour le NFC, puisque l’Asie, contrairement à l’Europe est en avance au point de vue des nouveaux systèmes de paiement.” Pour l’instant, l’Union est à la traîne en la matière. Il existe pourtant bien des tentatives au sein des 25, comme une expérimentation dans les transports en commun de la ville de Hanau en Allemagne, ou en France, dans la ville de Caen (lire notre article), mais elles restent encore isolées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur