Nokia explose ses prévisions

Cloud

Et se dit prêt à des acquisitions

Le premier fabricant mondial de téléphones mobiles a connu une fin d’année exceptionnelle, dépassant même ses prévisions. Le groupe finlandais a profité, comme tout le secteur, d’une reprise vigoureuse des ventes de combinés, notamment grâce aux nouveaux services multimédias utilisables avec le GPRS.

Au quatrième trimestre 2003, Nokia a généré 8,8 milliards d’euros de ventes dans le monde. Les ventes de téléphones devraient à elles seules s’élever à environ 7 milliards d’euros et dégager une marge bénéficiaire de 24 à 25%. Les équipements télécoms, secteur sinistré pendant de longues années, retrouvent aussi le sourire. L’activité atteint 1,7 milliard d’euros, 300 millions de plus que prévu, grâce à un important accroissement des dépenses d’équipement des entreprises. Elles devraient dégager une marge bénéficiaire de 12%. 12 milliards d’euros de trésor de guerre “Tant la division des téléphones que celle des réseaux ont connu une évolution vigoureuse durant la période, qui a dépassé même nos propres prévisions”, a déclaré dans un communiqué le directeur général Jorma Ollila. Un contexte très favorable qui redonne de l’appétit à l’équipementier. Nokia envisage ainsi de réaliser des acquisitions dans le domaine du multimédia d’ici la fin de l’année grâce à un trésor de guerre de près de 12 milliards d’euros. “Dans les domaines de la commercialisation, de la logistique et de la gestion des marques, nous ne devons pas acheter parce que nous sommes déjà en tête”, explique Anssi Vanjoki, responsable du secteur multimédia au sein du groupe dans une interview à un journal allemand. “Mais pourquoi ne devrions-nous pas acheter dans les technologies ou les contenus ? Si un achat nous aide à monter plus vite sur un marché, nous saisirons l’occasion”, souligne-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur