Nokia lance la N-Gage deuxième édition

Régulations

Déçu par le quasi bide de sa console de jeux/téléphone mobile, le finlandais a revu sa copie et va lancer une nouvelle version de sa machine baptisée N-Gage QD

On ne peut pas retirer à Nokia sa détermination à percer dans le marché hyper difficile des consoles de jeu portables. Face à un quasi bide, Nokia a revu en profondeur sa console/mobile N-Gage.

Trop chère, peu ergonomique, faiblarde en autonomie, peu esthétique…, les critiques ont été nombreuses pour ce modèle à mi-chemin entre la console de jeu et le téléphone portable. Et Nokia en a tiré plusieurs leçons. Reconnaissant assez tôt que les ventes de sa machine “n’avaient pas atteint les niveaux escomptés”, le fabricant finlandais a décidé de réagir. Vite. Et d’annoncer pour mai prochain (!), un nouveau modèle baptisé N-Gage QD (voir photo). “Après six mois de présence sur le marché de la plate-forme N-Gage, nous voulions étendre notre éventail d’appareils en fonction des critiques qui nous ont été rapportées”, a déclaré Ilkka Raiskinen, vice-président de la division jeux chez Nokia. Ce nouveau modèle sera d’abord moins cher: 200 dollars et 200 euros contre 300 euros pour la précédente version. Nokia a ajouté que la QD disposerait de batteries plus performantes, que l’écran serait plus lumineux et que les fonctions de jeux seraient améliorées. La taille et la forme devraient être également revues, il ne sera ainsi plus nécessaire de retirer la batterie pour changer de cartouche de jeu…. Enfin, le haut parleur du téléphone ne devrait plus se trouver sur la tranche de la console ce qui donnait un aspect assez ridicule lors de l’utilisation. Saluons les efforts de Nokia pour se faire une place sur le marché. Mais les risques sont énormes. Le japonais Nintendo est le leader incontesté du secteur et risque de consolider cette place avec un nouveau modèle très attendu, lancé en 2004-2005, la DS. De même, le géant Sony devrait lui aussi partir à l’attaque du marché des consoles portables avec la PSP, prévue pour 2005. Bref, Nokia a du souci à se faire. Déjà pénalisé par l’image négative de sa première N-Gage, il aura beaucoup de mal à s’imposer face aux deux nippons qui possèdent une solide expérience en la matière. Les modifications effectuées seront elles suffisantes. Rien n’est moins sûr. Par ailleurs, le choix d’un modèle hybride (téléphone + console) continue de laisser perplexes de nombreux spécialistes du jeu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur