Nokia lance sa nouvelle solution de messagerie mobile pro

Régulations

Nokia Business Center marche sur les traces du Blackberry

Nokia repart à l’offensive sur le très convoité marché de la mobilité professionnelle. Pouvoir recevoir automatiquement ses mails sur son mobile constitue l’attente numéro un des cadres nomades. Aujourd’hui, diverses solutions s’offrent à eux mais c’est bien Blackberry du canadien RIM et sa solution en push e-mail qui remporte tous les suffrages (plus de 3 millions d’utilisateurs).

Pour le concurrencer, éditeurs et fabricants multiplient les lancements. Microsoft a lancé sa propre solution de push e-mail intégré à Windows Mobile. Nokia, de son côté, n’est pas en reste. Après avoir expérimenté Blackberry ou Visto, le géant finlandais annonce sa propre solution maison baptisée Nokia Business Center. “Nous voulons faire sortir le courrier électronique de la sphère des dirigeants et des forces de vente”, a déclaré Dave Grannan, patron de l’activité du fabricant finlandais. A la différence de Blackberry, compatible avec la plupart des réseaux d’opérateurs mais pas avec tous les combinés, Nokia indique que sa solution est ouverte à une plus large gamme de téléphones. En l’occurrence les Series 60, Series 80, et bientôt Windows Mobile. Par ailleurs, elle se veut universelle en se basant sur le langage Java, massivement utilisé en téléphonie. Elle est compatible avec la plupart des solutions de messagerie d’entreprise (Microsoft Exchange, Lotus Notes et Domino,?) Le système d’e-mails de Nokia se présente de deux façons. La version standard permet aux salariés de lire et d’envoyer des e-mails avec pièces jointes. La version professionnelle, directement intégrée au réseau de l’entreprise, offre un accès direct à une boîte aux lettres électronique via un appareil portable, et permet d’accéder à son agenda ou à son répertoire. La version de base est fournie gratuitement quand l’entreprise acquiert la licence pour le serveur. Chaque licence, valable pour 400 personnes, coûte 1.800 euros. Pour la version professionnelle, la société doit s’acquitter, une fois pour toutes, d’un forfait supplémentaire de 55 euros par personne. Un tarif compétitif qui pourrait concurrencer RIM. Nokia estime à 10 millions le nombre de personnes utilisant une solution de messagerie mobile. Elle table sur un potentiel énorme en se basant sur le nombre de comptes e-mails professionnels: 650 millions! Un optimisme peut-être un peu surévalué! Mais le prochain enjeu est le grand public. Pour Ramzi El-Fekih, vice-président EMEA de Visto, l’e-mail mobile devrait très vite dépasser la sphère des utilisateurs professionnels pour atteindre le marché de masse notamment grâce au succès des smartphones à clavier. Une certitude, partagée par les investisseurs: Visto a levé en avril dernier pas moins de 65 millions de dollars pour assurer son développement en Europe. Oz de con côté propose l’adaptation pour mobiles des principaux services de mails utilisés par les internautes: Yahoo, Hotmail, AOL… “Le temps est venu pour la messagerie électronique nomade de quitter la sphère professionnelle pour se tourner vers le grand public.”, déclare Skuli Mogensen, le PDG d’Oz. Ici, l’utilisateur retrouve exactement la présentation de son client de messagerie sur son combiné, sans passer par un service dédié ou un portail. Des accords ont été conclus avec les principaux webmails du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur