Nokia licencie

Cloud

Le premier fabricant mondial de mobiles veut réduire ses coûts en recherche et développement

Depuis plusieurs mois, Nokia est en quête d’économies. Le géant finlandais des mobiles a connu une année 2004 difficile où ses produits ont été chahutés par la concurrence.

Mais très curieusement, le groupe annonce vouloir faire des économies dans le domaine de la recherche et du dévelopement. Domaine pourtant stratégique pour se démarquer de la concurrence. L’équipementier finlandais entend faire mieux avec moins et ramener son budget R et D entre 9 et 10% de son chiffre d’affaires net d’ici la fin 2006. Nokia a annoncé qu’il pensait passer une charge “de plusieurs dizaines de millions d’euros” dans ses comptes du premier trimestre pour couvrir des suppressions d’emplois en matière de recherche et développement dans la branche “multimédia” visant à dégager d’importantes économies. Quelque 250 suppressions d’emplois sont prévues en Finlande et “quelques centaines” à l’étranger, l’Allemagne étant particulièrement concernée. La division multimédia représentait 13% des ventes du groupe au 3e trimestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur