Nokia milite pour une normalisation des mémoires ‘flash’

Régulations

Sur le papier, le concept a de quoi séduire. Mais il reste à
savoir quand un standard pourrait réellement voir le jour…

Nokia est prêt à collaborer avec ses rivaux pour créer un modèle de mémoire ‘flash’ capable de fonctionner sur la totalité des machines utilisant cette technologie. Cette proposition amorcée par Nokia est soutenue par Samsung, Sony Ericsson, Micron Technology, Spansion, MTMicroelectronics et Texas Instruments. Ce futur format sera standardisé par le Jedec, la Solid State Technology Association.

Rappelons que cet organisme est à l’origine des standards actuels comme le DDR, DDR2, DDR3 etc. Ce nouveau type de mémoire baptisé UFS (pour ‘Universal Flash Storage’) a pour ambition de faciliter l’utilisation de cette technologie. Il est vrai que face à la quantité de mémoires ‘flash’ disponibles sur le marché, il y a de quoi s’y perdre.

Entre le CompactFlash I, le CompactFlash II, le Memory Stick, Memory Stick Duo, Memory Stick Micro M2, les cartes Multimedia… comment s’y retrouver. Toutes ces cartes sont différentes, non interchangeables. Dans cette jungle, les usagers vont devoir encore s’armer de patience avant de pouvoir utiliser des cartes UFS normalisées. Selon le Jedec, cette nouvelle norme ne verra pas le jour avant la mi-2009. “L’annonce de l’UFS est une très bonne nouvelle pour notre filière inudustrielle. L’utilisation de mémoires ‘flash’ est en pleine explosion est il devient très important de créer des équipements universels “ a expliqué àThe RegisterJon Kang, Président de Samsung. On en sait peu sur les spécifications techniques de l’UFS. Si ce n’est que le Jedec, espère que ce standard permettra un débit d’au moins 2 Gbits/s.

Pour conclure, précisons que Nokia envisage d’utiliser l’UFS dans ses téléphones portables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur