Nokia perd de sa superbe

Cloud

Ventes et parts de marché en baisse pour le géant finalandais

Troisième trimestre difficile pour Nokia qui pourrait subir les premiers effets de la crise mondiale. Sur la période, le numéro un mondial du mobile voit son chiffre d’affaires reculer de 5% à 12,2 milliards d’euros.

Le résultat opérationnel chute de 21% à 1,47 milliard d’euros, la marge opérationnelle se replie de 14,4% à 12% et le bénéfice par action atteint 0,29 euro contre 0,40 euro il y a un an et 0,30 attendu.

Au 3e trimestre, Nokia a vendu 117,8 millions de mobiles, c’est 5% de plus qu’il y a un an mais 3% de moins sur un trimestre. Surtout, le prix de vente moyen continue à s’effriter : 72 euros contre 74 euros attendus. Autre mauvaise nouvelle, si la part de marché du géant reste très confortable, elle baisse et s’établit à 38% contre 40% il y a un trimestre et 38,9% attendu par les analystes.

Crise oblige, Nokia a par ailleurs revu en légère baisse ses prévisions de croissance du marché des portables en volume en 2008, à 1,26 milliard d’unités contre 1,14 milliard en 2007, soit une hausse de moins de 10% alors qu’il anticipait auparavant une hausse de 10% ou plus.

Un constat partagé par le Gartner. Le cabinet anticipe désormais une croissance d’environ 8% des ventes en volumes, contre plus de 10% jusqu’à présent.

“Nous avons modifié notre appréciation du marché”, a déclaré à Reuters Carolina Milanesi, analyste de Gartner.

Pour autant, Nokia reste optiliste. “Etant donné notre échelle, notre marque, l’amélioration de notre gamme de produits et notre structure à bas coûts, nous pensons que Nokia est bien positionné par les temps qui courent”, a dit son directeur général Olli-Pekka Kallasvuo, dans un communiqué.

Rappelons que pour compenser la baisse des ventes de mobiles, Nokia mise sur son portail de services OVI et notamment Comes With Music qui permet de télécharger librement et gratuitement de la musique pendant un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur