Nokia plonge de plus de 1,5 milliard d’euros !

Poste de travailSmartphones

Chute abyssale pour l’ex-géant de la téléphonie mobile Nokia. Les ventes s’écroulent, tout comme les marges. Stephen Elop évoque une période de transition. Est-ce si sûr ?

Les derniers résultats financiers de Nokia viennent de tomber, et ne font que confirmer l’alerte levée par la firme la semaine passée. Les ventes se fixent ainsi à 7,4 milliards d’euros, en baisse de 29,3 % par rapport à la même période de l’année précédente. Ceci se traduit par une perte sèche de 1,57 milliard d’euros*, là où la société dégageait encore un bénéfice l’année passée.

Des ventes en chute libre

En cause, les ventes de téléphones, bien entendu, avec une chute vertigineuse sur un an. En 2011, la firme livrait ainsi 24,2 millions de smart devices (smartphones et feature phones) et 84,3 millions de téléphones sur le trimestre. Des chiffres qui tombent aujourd’hui à 11,9 millions et 70,8 millions, soit une baisse respective de 50,1 % et 16 %.

Nokia n’a pourtant pas hésité à rogner sur les prix pour limiter la casse. Le chiffre d’affaires généré par ces ventes plonge en effet de respectivement 51,7 % et 32,2 %. Pour les téléphones classiques, c’est le double de la baisse du volume des ventes !

Nokia, largué sur les smartphones

Dans le secteur des smart devices Nokia cède rapidement du terrain. La firme n’a donc non seulement pas réussi à redresser le cap avec ses terminaux Windows Phone, mais elle fait même moitié moins bien qu’à l’époque où elle distribuait uniquement des produits Symbian et Maemo.

Tout ceci n’empêche pas le CEO de la firme, Stephen Elop, de voir des progrès dans le secteur des smart devices, sous l’impulsion des Lumia, qui donneraient un nouvel élan à Nokia. Un élan, oui, mais vers quoi ?

* La perte de 1,34 milliard d’euros évoquée par nombre de médias est une perte d’exploitation, hors taxes et charges financières diverses.

Crédit photo : © Oleksandr – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur