Nokia pourrait faire une petite place à Linux dans ses mobiles

Cloud

De là à voir Android dans ses combinés…

La percée des systèmes Linux dans les téléphones mobiles pourrait s’accélérer grâce au soutien d’un acteur de poids. Nokia a en effet déclaré qu’il pourrait utiliser un OS open source pour certains de ses mobiles.

“A plus long terme, Linux deviendra une alternative sérieuse pour nos téléphones haut de gamme”, a déclaré à Reuters Ukko Lappalainen, vice-président de Nokia pour la division marché, au cours d’un entretien en marge de la conférence “Nokia World 2008”.

Le numéro un mondial du mobile s’orienterait vers le dévelopement d’un système maison. Il ne faut donc pas trop compter sur des combinés sous Google Android.

Par ailleurs, comme le précise Ukko Lappalainen, Linux restera marginal dans le catalogue. Rappelons que Nokia utilise principalement Symbian OS dont il est aujourd’hui pleinement propriétaire.

Mais cette annonce confirme une fois encore le potentiel du Pingouin dans le mobile, un secteur où il y a encore des places à prendre. Si les OS mobiles open source équipent nombre de combinés en Asie, dans le reste du monde, la part de marché de Linux reste très faible.

Pour autant, l’offensive prend forme, notamment avec Google Android soutenu par de nombreux fabricants à travers la Open Handset Alliance. Le G1 d’HTC en est la première concrétisation. D’autres initiatives sont en cours comme Limo, Lips, Mobilinux Open Framework, Azingo…

Du coup, certains instituts d’études estiment que Linux pourrait à terme détenir une part de plus de 20% dans le mobile. Une prévision qui ne semble effrayer la concurrence.

“Nous ne sommes pas inquiets”, déclarait en juin dernier Jerry Panagrossi, general manager des opérations en Amérique du Nord pour Symbian. Pour lui, la fragmentation des plates-formes libres avec des dizaines d’acteurs est actuellement encore trop importante pour être dangereuse.

Chez Microsoft, le discours est encore plus cinglant. “Il y a plus de plates-formes mobiles Linux que de téléphones Linux”, affirme Scott Rock de la division Windows Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur