Nokia prédit la mort des? baladeurs, appareils photo et caméscopes

Régulations

La vision de Nokia est simple et exclusive : le téléphone mobile

Quel a été le premier fabricant mondial d’appareils photo en 2005 ? C’est Nokia, qui a produit 100 millions de photo-phones, des téléphones mobiles équipés d’un appareil photo numérique.

De là à prédire la fin de l’industrie de la photo, il n’y a qu’un pas. Anssi Vanjoli, le patron de la division multimédia de Nokia, l’a franchi allègrement lors d’un entretien avec le Financial Times. Et pour étayer son discours, Anssi Vanjoli rappelle la cession de la division photo d’Agfa-Gevaert, en 2004, et l’arrêt de la production d’appareils photo par Konica Minolta annoncée en janvier. Nous pensions que la consolidation du secteur de la photo numérique était imposée par la guerre des prix que se livrent les constructeurs. Mais non, ce serait à cause du téléphone mobile ! A quand le premier ‘balaphotovidéoscopesmartGPSphone‘ Nokia avec casque stéréophonique, enregistrement vidéo HD sur mini DVD et zoom 10x, Photoshop embedded, Média Center et connexion WiMax ? Livré avec sa base de transport sur roulette sans doute! “D’ici six à douze mois, il y aura de nombreuses autres annonces de ce genre. Les prochains qui disparaîtront sont les fabricants de baladeurs musicaux et ensuite les fabricants de caméras vidéo“. Les fabricants de baladeurs sont en effet menacés avec l’émergence de combinés multimédias à hautes capacités de stockage comme le dernier Samsung et sa mémoire gargantuesque de 8 Go. Nokia n’a-t-il pas livré 40 millions de téléphones musicaux en 2005, un chiffre qu’il pense doubler en 2006? Il ne prédit pas seulement la fin des appareils photo au profit des téléphones mobiles, mais aussi des caméscopes, une fonctionnalité qui devrait rapidement se répandre sur les téléphones, ainsi que des baladeurs numériques. Sur ce point, on peut néanmoins émettre quelques doutes. Les exigences de qualité des utilisateurs de caméscopes numériques (lentilles, stabilisateur, stockage) sont encore bien loin des standards vidéo offerts par la téléphonie mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur