Nokia renforce son offensive dans les music-phones et la musique en ligne

Régulations

Apple est clairement visé…

Malgré son ultra-domination sur le marché des mobiles, avec une part de marché de 37%, très loin devant ses challengers, Nokia ne s’endort pas sur ses lauriers. Le géant finlandais annonce aujourd’hui le lancement de nouveaux combinés axés sur les demandes actuelles des consommateurs : musique, jeux, divertissement.

Le groupe ne fait pas les choses à moitié et annonce 4 nouveaux modèles. Dans le secteur hautement stratégique des music-phones, Nokia part clairement à l’attaque de l’iPhone d’Apple et du catalogue de Sony Ericsson positionné très fortement sur la musique.

Nokia n’est pas un nouveau venu sur ce marché. Il a vendu 70 millions de music-phones en 2006… Mais visiblement, le fabricant entend renforcer ses positions et étouffer les initiatives d’Apple et de Sony Ericsson. Il entend également profiter du succès des mobiles multimédias. Olli-Pekka Kallasvuo, dg de l’équipementier estime même que 120 millions de ces combinés se vendront cette année dans le monde contre 80 millions en 2006.

“Nous essayons de faire grossir le gâteau pour tout le monde: notre part va grossir, mais celle des opérateurs aussi grâce aux revenus du trafic de données”, ajoute Tapio Hedman, directeur du marketing de la division multimédia du groupe.

Le 5310 XPressMusic offre design élégant (finition aluminium, 9,9 mm d’épaisseur et 71 grammes), et jusqu’à 18 heures de lecture de musique. Il est doté d’une mémoire permettant d’enregistrer jusqu’à 3.000 chansons sur une carte microSD de 4 Go en option, de touches dédiées pour la musique et d’un appareil photo 2 mégapixels. Il devrait être commercialisé dès le quatrième trimestre 2007 au prix de 279 euros TTC (hors subvention).

Le 5610 XPressMusic joue la carte de la qualité sonore et offre jusqu’à 22 heures de lecture de musique. Contrairement à son petit frère, il est 3G et est doté d’un appareil photo 3,2 mégapixels de haute qualité avec autofocus et double flash LED. Il sera commercialisé dès le quatrième trimestre 2007au prix de 369 euros TTC (hors subvention).

Pour exploiter à fond le filon de la musique et pour diversifier ses revenus, Nokia annonce le lancement officiel de sa plate-forme de musique en ligne baptisée Nokia Music Store. Ca ne vous rappelle rien ?

Ce service permet de profiter, sur les deux nouveaux XPress Music mais aussi sur les N81 et N95 8 Go ou son PC, de “millions” de titres issus de Majors et de labels indépendants. Les fichiers sont disponibles en haute qualité audio (192 Kbps) et au format WMA (Windows Media Audio).

Deux formules sont proposées : le paiement à l’acte, chaque titre téléchargé est facturé 1 euro, l’album entier 10 euros, ou un abonnement mensuel qui permet l’écoute en streaming sur PC à 10 euros.

Nokia pourra-t-il se faire une place sur ce marché hautement concurrentiel et outrageusement dominé par Apple et son iTunes ? Le finlandais table sur l’association réussi entre ses combinés et le service de téléchargement à l’image de la firme à la pomme qui a créé le couple star iPod+iTunes… Par ailleurs, on ne connaît pas la politique de Nokia en matière de DRM, ces verrous techniques qui empêchent l’interopérabilité. iTunes et d’autres proposent désormais une partie de leurs catalogues sans ces DRM…

Musique, outils de géolocalisations et également jeux vidéos seront accessibles au sein d’un nouveau portail au doux nom d’Ovi (porte en finlandais). De quoi concurrencer fabricants de mobiles mais aussi les portails des opérateurs…

Outre la musique, Nokia fait évoluer son célèbre smartphone pro avec des capacités gargantuesques. La dernière évolution du N95 dispose en effet d’une capacité de stockage native de 8 Go ! De quoi voir venir ! Son écran de 2,8 pouces est l’un des plus grands du marché. Il est compatible 3G et HSDPA et est doté d’un appareil photo 5 mégapixels avec une optique Carl Zeiss. Mais le luxe a un prix : 849 euros TTC (hors subvention).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur