Nokia se lance dans le porte monnaie électronique

Réseaux

La société veut se développer dans un nouveau service, la banque mobile. Les utilisateurs pourront payer leurs factures à partir de le leur téléphone portable.

Pour enrayer la baisse des ventes de portables et faire face à la concurrence des smartphones d’Apple et BlackBerry essentiellement, Nokia cherche à étendre son champ d’attaque. Prochain objectif : la banque mobile. Un marché porteur, dont la firme Wizzit (récompensée en 2009 par le Grand Prix du Forum Netexplorateur) s’est fait une spécialité. La jeune société devra désormais tenir tête au numéro un mondial des téléphones portables, qui proposera bientôt à ses utilisateurs de payer leurs factures ou de faire un virement bancaire grâce un simple SMS.

Le concept vise un large public, puisqu’il concerne les pays en voie de développement, où les banques ne sont pas toujours disponibles, mais aussi les citadins non-habitués aux achats par Internet, ou encore les populations rurales. Les agriculteurs par exemple, pourront réaliser un gain de temps et des économies sur les transports. Le service propose également d’envoyer de l’argent à une tierce personne, en joignant son numéro de portable au texto bancaire.

« Nous pensons que les services financiers mobiles offrent des perspectives de marché à un potentiel de croissance au long terme […]. Dans certains pays, l’équipement en téléphone portable dépasse largement l’utilisation d’un compte bancaire », a déclaré par voie de communiqué Mary Mcdowell, responsable du développement de Nokia. Il faut dire que près de 4 milliards de personnes utilisent un mobile dans le monde, contre 1,5 milliard de comptes en banque. Un déséquilibre qui ouvre une part de marché énorme à Nokia, s’il arrivait remporter son pari. Il faudra alors s’attendre à de nouvelles habitudes de consommation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur