Nokia Networks s’essaie au Broadcating TV sur LTE

MobilitéRéseaux

Nokia Networks a expérimenté avec succès une technologie de diffusion des programmes TV sur un réseau LTE. Les réseaux mobiles, avenir du Broadcasting ?

Avec l’augmentation des débits et l’accès simplifié qu’ils proposent, les technologies des réseaux mobiles très haut débit LTE sont susceptibles d’intéresser l’industrie de la télévision et des diffuseurs de programmes vidéos en tous genres. En témoigne l’intérêt que porte Nokia Networks, la division réseau du nouveau Nokia allégé de ses terminaux mobiles, au marché du broadcasting.

Avec l’Institut für Rundfunktechnik, l’institut de recherche dédié au broadcasting en Autriche, Allemagne et Suisse, ainsi que le diffuseur Bayerischer Rundfunk, l’équipementier finlandais a mené la première expérimentation mondiale grandeur nature pour transporter des images télévisées sur un réseau LTE utilisant le spectre UHF de la bande des 700 MHz dédiée aux services audiovisuels de diffusion hertzienne.

Une technologie facilement déployable

Pour le test effectué à Munich et couvrant une zone périphérique de 200 km2, toutes les stations de base radio ont utilisé la même fréquence réseau pour assurer la diffusion des contenus ce qui, selon Nokia, maximise le nombre de chaînes transmises simultanément à travers une large zone géographique tout en réservant une largeur de bande limitée. Le réseau à fréquence unique (Single Frequency Network) exploité a été optimisé afin de renforcer la synchronisation des cellules radio voisines pour de réduire les risques d’interférence.

Pour opérer le service, Nokia s’est appuyé sur ses logiciels eMBMS (evolved Multimedia Broadcast/Multicast Service) qui équipe ses stations Flexi Multiradio 10 largement déployées dans le monde. Autrement dit, la technologie pourrait, si elle s’avère pertinente pour les diffuseurs, être rapidement déployée.

Consommer des contenus mobiles sans consommer de données

Aux yeux de Nokia, le LTE Broadcasting permettrait aux utilisateurs de visionner les programmes TV sur les terminaux compatibles sans passer par le réseau Internet et, donc, sans consommer de données sur leur forfait internet mobile. De quoi ouvrir un nouveau marché aux diffuseurs, fournisseurs de contenus et, indirectement, aux opérateurs qui pourraient alors proposer de nouveaux modèles de consommation de l’offre audiovisuelle hertzienne tout en ouvrant la porte à nombre de services interactifs (qui pourraient d’autant intéresser les annonceurs).

Le LTE Broadcasting pourrait ainsi répondre à des besoins ponctuels de diffusion de contenus propres aux programmes qui se déroulent dans des zones restreintes comme les stades, salles de concert et autres événements limités dans le temps. Aux yeux de Nokia, il ne s’inscrirait donc pas comme un concurrent mais un complément du DVB-T dédié à la télévision numérique en Europe.

Le LTE, une technologie adaptée à la TV

« Le spectre n’a pas besoin d’être dédié à la diffusion TV ou à de la bande passante, mais peut être utilisé pour les deux de manière flexible selon les besoins des utilisateurs, indique Hossein Moiin, directeur technique chez Nokia. Nous pensons que la technologie LTE de diffusion est une technologie bien adaptée pour distribuer des services de télévision et de radiodiffusion et nous aidera à étendre les avantages de l’Internet mobile à tout le monde parallèlement à l’évolution des usages TV. »

Nokia croit en tout cas dur comme fer à la diffusion des programmes TV sur les réseaux LTE. Un sujet auquel il s’intéresse depuis le milieu des années 2000. En janvier 2013, l’équipementier opérait la retransmission du marathon international de Xiamen en Chine sur le réseau TD-LTE de China Mobile.

crédit photo © Maksim Kabakou – shutterstock


Lire également
Ulrich Dropmann, NSN : « L’Europe profitera de la 5G pour combler son retard »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur