Pour gérer vos consentements :
Categories: 4GRéseaux

Nokia Siemens installe la 4G/LTE en Australie et le 100G en Europe

Nokia Siemens Networks (NSN) a récemment annoncé deux nouveaux contrats d’envergure, en Europe et en Australie. Côté européen, l’opérateur international fixe et mobile TeliaSonera a retenu l’équipementier germano-finlandais pour construire son cœur de réseau optique 100G+ paneuropéen. Ce réseau, qui supportera des débits de 100 Gbit/s et plus, permettra d’absorber la croissance à venir du trafic IP.

TeliaSonera a joué la confiance puisque Nokia Siemens avait déjà équipé son réseau 10G et 40G. Cette fois, l’équipementier va s’appuyer sur sa plate-forme hiT7300 pour en porter les capacités à 100 Gbit/s dans un premier temps et 400 Gbit/s à l’avenir.

L’offre hiT7300 s’appuie sur la couche DWDM (Dense Wavelength Division Multiplexing) couplée à la technologie CP-QPSK (coherent polarization multiplexed quadrature phase shift keying) qui évite d’avoir recours aux modules visant à compenser la dispersion de la lumière dans les fibres optiques.

Le signal continu sur 2000 km

Selon Nokia Siemens, son offre technologique (produit des solutions Liquid Transport, qui comprend également l’outil TransNet DWDM) assure la faible latence sur des réseaux longs de 2000 km, et réduit les coûts d’exploitation de 40 % en évitant l’intervention sur site et l’automatisation de certaines opérations. Le contrat prévoit néanmoins la maintenance logicielle et réseau, et le support par NSN.

L’autre contrat porte sur le réseau 4G de l’opérateur australien Optus. Nokia Siemens va déployer un réseau LTE (Long Term Evolution) sur la bande des 1800 MHz pour les villes de Sydney et Perth. À noter que l’équipementier sera l’unique fournisseur 4G d’Optus. Un beau témoignage de confiance de la part de l’opérateur, ou des conditions commerciales avantageuses de la part de l’équipementier probablement dues aux économies d’échelle.

La 3G sur du GSM

Ce n’est pas tout. Nokia Siemens va également moderniser le réseau d’Optus en réexploitant la bande des 900 MHz (dédiée au GSM) pour y ajouter la 3G. L’ensemble des déploiements 3G et 4G s’effectuera sur des plates-formes multifréquences SingleRAN et de gestion du réseau EPC (Evolved Packet Core) visant à optimiser le trafic.

Le contrat Optus vient donc s’ajouter aux quelque 63 réseaux LTE déployés par Nokia Siemens. La société était considérée, en avril dernier par le cabinet d’analyse ABI Research, comme le leader des équipementiers 4G dans le monde devant, dans l’ordre, Huawei, Ericsson et Alcatel-Lucent.

Crédit photo © N-Media-Images – Fotolia.com

Recent Posts

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

6 heures ago

Microsoft peine à convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

6 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

7 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

9 heures ago

Silicon Data Awards 2022 – A vos candidatures !

La 1ère édition des Silicon Data Awards est lancée ! Rejoignez le concours avant le…

9 heures ago

Open Source : entre la SFC et GitHub, le torchon brûle

L'entrée en phase commerciale de Copilot ne passe pas. La Software Freedom Conservancy (SFC) a…

12 heures ago