Nokia Siemens automatise le réseau mobile de KDDI

4GRéseaux
Nokia Siemens automatise le réseau mobile de KDDI

Nokia Siemens implémente son système NetAct d’automatisation de la gestion des infrastructures des réseaux 3G et 4G chez l’opérateur nippon KDDI. Une première.

Nokia Siemens Network (NSN) vient de remporter un contrat stratégique au Japon. Non pas pour son montant, que l’équipementier ne communique pas, mais pour la mise en œuvre d’une de ses innovations.

KDDI adopte le système informatique (OSS) NetAct de NSN pour unifier la gestion des infrastructures 3G et 4G LTE (lequel sera lancé plus tard dans l’année) de l’opérateur nippon, tant pour gérer la voix que la donnée. Une première mondiale en matière de réseau auto-configurable (iSON pour intelligent Self Organizing Networks), selon l’équipementier germano-suédois. De plus, la solution présente l’avantage d’être indépendante des différents équipements et solutions des constructeurs qui constituent le réseau de KDDI, et fonctionnera à l’échelle nationale.

Automatiser le réseau

NetAct vise à unifier les fonctions de surveillance, de mesure, de configuration et d’optimisation depuis une plate-forme unique. L’OSS de Nokia Siemens permet notamment d’adapter dynamiquement le réseau au trafic afin de répondre automatiquement aux surcharges potentielles. Il pilote notamment automatiquement le système de liaison comme les Self configured Circuit Switched FallBack (CSFB, solution normalisée de voix et SMS pour la 3G et data pour la 4G).

Selon Nokia Siemens, NetAct combiné à l’approche iSON (qui s’intègre dans la vision Liquid Net de l’équipementier en matière d’optimisation du réseau) permettrait de réduire de 80 % les opérations manuelles de gestion de l’infrastructure. La mise en œuvre de la solution chez KDDI sera une bonne occasion de le vérifier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur