Nokia Siemens cède son Wimax

Réseaux

Nokia Siemens Networks va céder son unité Wimax à l’américain NewNet. Solutions, clients et employés font parti du package.

Nokia Siemens Networks annonce sa volonté de céder sa division Wimax Business à l’américain NewNet Communication Technologies. L’équipementier finlandais avait lui-même acquis les solutions Wimax d’un autre acteur américain : Motorola Solution. La boucle est bouclée.

NewNet récupérera l’intégralité des solutions Wimax de Nokia Siemens, les actifs, ainsi que les 300 employés de la division dont l’essentiel est basé à Chicago et Hangzhou (en Chine). Il risque donc d’y avoir des défections au passage. Les contrats en cours et clients utilisateurs suivront. Ils sont donc assurés de bénéficier de la continuité de service dans un premier temps. La finalisation de l’opération, au montant non précisé, est espérée avant le 31 décembre 2011.

« Une excellente occasion pour nos employés Wimax »

« L’ajout de l’unité Wimax va enrichir le portefeuille de produits NewNet, ses capacités de R&D, et sa relation clients et renforcer notre position sur le marché en fournissant des solutions d’infrastructure sans fil pour les transporteurs sur une base globale, se réjouit Ron Pyles, PDG de NewNet. NewNet reconnaît qu’il existe un énorme potentiel dans la fourniture de produits exceptionnels, de support et de services en direction des opérateurs qui ont déjà lourdement investi dans les technologies Wimax, ainsi que ceux qui le feront à l’avenir. Nous sommes engagés à servir le marché avec une feuille de route industrielle majeure et des options innovantes de migration du produit. »

Pour Marc Rouanne, directeur de la division systèmes réseaux de Nokia Siemens, « cette opération serait également une excellente occasion pour nos employés Wimax ». Une opportunité à ne pas laisser passer face aux plans de restructurations que l’équipementier à annoncé la semaine dernière et qui vise à se séparer de 17 000 employés (sur 70 000 environ) pour réduire ses coûts de fonctionnement (avec une économie recherchée de 1 milliard) et se concentrer sur les offres mobiles cellulaires essentiellement.

NewNet acteur Wimax mondial

C’est aussi une opportunité de délestage pour Nokia Siemens. Une cession d’autant plus logique pour l’équipementier que le Wimax peine à se développer en Europe. Un marché quasiment mort-né face à l’absence de mise en oeuvre de la mobilité Wimax (même si la mise à jour des stations de bases vers la 4G présente quelques opportunités). Et la porte d’entrée sur le marché américain de l’équipement télécom qu’aurait pu constituer l’acquisition des solutions de Motorola est visiblement restée fermé sur un marché essentiellement dominé par Ericsson.

En revanche, le Wimax connaît une meilleure adoption sur le sol nord-américain et est porteur de promesses dans le reste du monde. « Cette transaction représente une étape importante dans notre stratégie de construction d’une forte présence mondiale dans le marché des télécommunications grâce NewNet, estime Alex Soltani, PDG de Skyview Capital, financier de NewNet. Nous sommes très heureux de l’opportunité du marché Wimax et sommes pleinement engagés à soutenir Ron et son équipe, ils évoluent l’entreprise dans une position de leader mondial. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur