Nokia Siemens Networks vend ses usines

Réseaux

Sur fond de mouvement capitalistique, Nokia Siemens Networks serait sur le point de vendre ses usines de productions.

A peine l’annonce faite de l’acquisition par Nokia de la part de Siemens dans leur coentreprise Nokia Siemens Networks que l’équipementier initie déjà un mouvement stratégique. La encore coentreprise compte vendre ses sites de production à des sous-traitants, rapporte le le journal finlandais Helsingin Sanomat repéré par Les Echos. Une initiative évidemment entreprise avant l’annonce du mouvement de capital qui sera mis en œuvre dans le courant du troisième trimestre.

C’est néanmoins autant de gagné pour le futur nouveau propriétaire de la totalité du capital de l’équipementier. L’opération permettrait à NSN de lever 500 à 600 millions d’euros. On ignore néanmoins si elle s’intègre à la stratégie mise en œuvre fin 2011 de recentrer l’activité sur la mobilité et la recherche d’économie à hauteur de 1 milliard d’euros d’ici fin 2013.

Quatre prétendants

Nokia Siemens Networks espère ainsi libérer du fonds de roulement. Toujours selon le quotidien finnois, qui s’appuie sur des documents confidentiels de la coentreprise, quatre industriels se montreraient intéressés par l’appel d’offre : le Chinois Foxconn Technology (Hon Hai Precision Industry Company), le Singapourien Flextronics International, et les Américains Sanmina-SCI et Jabil Circuit. Autant d’entreprises spécialisées dans l’industrie de l’électronique. Deux d’entre eux devraient être sélectionnés prochainement.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur