Pour gérer vos consentements :
Categories: MobilitéRéseaux

Nokia Siemens poursuit sa conquête du marché du CDMA

Nokia Siemens Networks profitera du prochain International CTIA Wireless 2012 (du 8 au 10 mai à La Nouvelle-Orléans) pour présenter une nouvelle génération de station radio (base station) CDMA. Si le constructeur n’en détaille pas encore les caractéristiques techniques, il s’agit probablement de la version CDMA du module GSM/3G présentée à l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone (MWC 2012).

Basée sur la technologie Flexi Multiradio, pour les bandes de fréquence 800 MHz et 1900 MHz (voire d’autres selon les besoins du client), la station chargée de traiter les signaux du réseau mobile captés par l’antenne est présentée comme 70 % moins onéreuse à exploiter que les solutions précédentes. Essentiellement grâce à la réduction de la consommation d’énergie que le module induit. De plus, sa compacité permet un gain de place d’autant plus grand qu’il peut aujourd’hui se passer des systèmes de climatisation pour refroidir les composants.

Des opportunités de marchés relancées

Le nouveau produit supporte également les dernières évolutions technologiques du CDMA, à savoir le CDMA 1x Advanced pour la voix (meilleure qualité et plus grande couverture) et l’EV-DO (Evolution-Data Optimized) pour la donnée (accès Internet mobile) tout en ouvrant les portes vers la 4G, assure Nokia Siemens. Ce qui offre une garantie d’investissement aux opérateurs qui voudront faire évoluer leurs offres vers les réseaux et services d’avenir.

Avec moins de 600 millions d’utilisateurs, le marché du CDMA reste moins important que les plus de 3 milliards de clients du GSM exploité en Europe et Moyen-Orient ainsi qu’en Afrique et Asie. Principalement utilisé aux États-Unis, ainsi qu’au Japon, le CDMA n’en reste pas moins un marché important pour l’équipementier germano-finlandais.

« Le CDMA continue de représenter une opportunité de croissance importante dans de nombreux marchés, assure Scott Mottonen, directeur de l’unité CDMA/LTE chez Nokia Siemens. Les progrès récents des technologies CDMA et la disponibilité d’une large gamme de terminaux ont, en particulier, amélioré les capacités pour répondre aux attentes des abonnés en quête de services avancés. Les opérateurs CDMA ont maintenant la possibilité de déployer des solutions avec une approche et un format cohérents. » La disponibilité de la nouvelle base station est annoncée pour la fin 2012.

Crédit photo © NSN

Recent Posts

5 scale-up françaises de cybersécurité à retenir

De Ledger à HarfangLab, des entreprises et start-up françaises de sécurité cyber et protection de…

14 heures ago

Linux : Debian passe au firmware propriétaire

Debian 12 va officiellement inclure du microgiciel propriétaire. Un coup de canif dans le "contrat…

20 heures ago

Stockage : IBM prend la main sur les technologies Red Hat

Le portefeuille stockage de Red Hat va fusionner avec celui d'IBM. En première ligne, Ceph…

21 heures ago

Elon Musk propriétaire de Twitter : on s’en approche

Elon Musk accepte finalement de procéder à l'acquisition de Twitter... moyennant l'abandon des poursuites à…

23 heures ago

Comment mieux embaucher des développeurs ?

La maîtrise de langages de programmation ne fait pas tout. L'entretien technique ne devrait négliger…

2 jours ago

Logiciels libres : 7 nouveaux entrants au SILL

Coup de projecteur sur quelques-uns des ajouts effectués en septembre au Socle interministériel des logiciels…

2 jours ago