Nokia Siemens vend sa division BSS et ferme son activité Services

Réseaux
acquisition (crédit photo © estima - Fotolia.com)

Nokia Siemens Networks vend sa division BSS à l’américain Redknee. En parallèle, l’équipementier pourrait fermer sa division services faute de clients.

La cession des actifs s’est accélérée ces derniers jours chez Nokia Siemens Networks (NSN). Après avoir cédé son activité réseaux optiques en début de semaine, l’équipementier annonce aujourd’hui la vente de sa division Business Support System (BSS) à Redknee, un fournisseur américain de solutions et services de communication et de facturation.

Solution de gestion des services réseau (prises de commandes, facturation, gestion client, tarification…) destinée aux opérateurs, l’offre BSS de Nokia Siemens est déployée auprès de 130 fournisseurs de services de communication, dont la moitié des 100 premiers opérateurs mondiaux, signale l’entreprise germano-finlandaise.

Paiement en deux temps

Principalement basés en Allemagne, Pologne et Inde, les 1200 salariés de la division BSS seront transférés à Redknee. Tout comme l’ensemble des contrats clients (à l’exception de quelques-un d’entre eux dont le BSS est lié à une activité mobile), et fournisseurs, ainsi que les droits de propriété intellectuelle.

Un gros morceau d’activité de Nokia Siemens que Redknee acquerra avec des facilités de paiement : un premier versement de 15 millions d’euros en numéraire sera versé à l’issu de l’acquisition définitive prévue avant la fin du premier trimestre 2013; un complément qui pourra atteindre 25 millions d’euros au maximum selon les performances réalisées par le BSS de Nokia Siemens sera versé dans les 12 à 36 mois suivant l’acquisition.

Redknee élargit son marché

Cette nouvelle cession d’activité entre dans la stratégie de Nokia Siemens de recentrer son activité sur son cœur de métier, l’offre de solutions mobiles pour opérateurs, annoncée il y a un an.

« Cette opération planifiée soutient notre transformation de se concentrer sur le haut débit mobile, souligne Rajeev Suri, PDG de Nokia Siemens. Nous allons travailler avec Redknee pour assurer un transfert en douceur de l’entreprise et allons fournir des éléments spécifiques de réseaux mobiles du portefeuille BSS à nos clients. » Des arguments en mesure de rassurer ces derniers et préparer le terrain pour Redknee.

Pour sa part, Redknee profitera de cette acquisition pour construire une nouvelle gamme d’offres BSS, notamment des solutions on-premise et cloud, ainsi que d’élargir son portefeuille clients et son marché à l’Europe, le Moyen Orient-Afrique et l’Asie-Pasifique, notamment. Au final, Redknee étendra son marché à plus de 90 pays sur la planète, contre une cinquantaine aujourd’hui pour 90 clients opérateurs de réseau.

La fin des services

L’activité BSS ne sera pas la seule à disparaître du catalogue de Nokia Siemens. Reuters annonce que l’équipementier va également fermer sa division Services en 2013.

La division, que Nokia Siemens avait acquise à Deutsche Telekom en 2007, génère moins de 100 millions d’euros de ventes annuelles. Et son principal client Deutsche Telekom, pour qui il assure la transmission des appels et données mobiles, ne reconduira pas le contrat de 5 ans de 300 millions d’euros signé lors de l’achat. Vodafone est également client de l’équipementier. Un millier de personnes sont concernées par cette fermeture.

crédit photo © estima – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur