Nokia Siemens installe le Wifi de Ruckus Wireless dans ses antennes radio

MobilitéRéseaux
Nokia Siemens propose le wifi aux opérateurs mobiles | Silicon

Avec les technologies de Ruckus, Nokia Siemens entend proposer aux opérateurs une alternative Wifi pour soulager leurs réseaux mobiles 3G.

On le sait, le Wifi constitue une alternative aux réseaux mobiles 3G pour surfer sur Internet depuis un terminal mobile. En passant par un réseau Wifi, l’utilisateur soulage (offload) ainsi l’infrastructure 3G de l’opérateur. Un constat qui tend à intéresser de plus en plus les opérateurs nationaux soucieux d’offrir une qualité de couverture et de services toujours plus haute à leurs clients toujours plus exigeants.

C’est en ce sens que Nokia Siemens Network (NSN) a signé un accord avec Ruckus Wireless, fournisseur de solutions Wifi, dans le cadre de l’International CTIA Wireless de La Nouvelle-Orléans (CTIA). L’équipementier germano-finlandais va intégrer dans ses solutions de stations radio les technologies Smart Wi-Fi de Ruckus. Notamment la SmartCell Gateway 200 (SCG200) qui permet à l’opérateur d’offrir du Wifi sécurisé sans nécessiter d’application logicielle cliente.

Deux accès Wifi

En intégrant les solutions Wifi de Ruckus dans ses antennes radio, NSN entend permettre aux opérateurs de proposer deux types d’accès Wifi au réseau : la communication Wifi intégrée au réseau mobile (3G ou 4G), ou bien le Wifi offload relié à un réseau filaire haut débit. Dans les deux cas, l’opérateur conserve la maîtrise de son client sur son propre réseau.

« Les opérateurs ne peuvent tout simplement pas injecter des capacités dans leurs réseaux assez rapidement pour traiter les montagnes de données qu’ils captent, explique Selina Lo, PDG de Ruckus Wireless. En conséquence, les opérateurs cherchent de nouvelles solutions qui combinent des technologies de classe opérateur en petites cellules de Wifi pour compléter leurs environnements macro et être intégrées de façon transparente au sein de leurs infrastructures de base existantes et futures. En travaillant avec Nokia Siemens Networks, nous pouvons aider les opérateurs à soulager ces pressions, tout en anticipant l’arrivée des futurs services mobiles à large bande. »

Vers l’émergence des réseaux hétérogènes

Nokia Siemens, comme nombre de ses concurrents, est convaincu que le Wifi sera partie prenante des infrastructures mobiles à travers le développement des réseaux hétérogènes (HetNet). Accès radio et Wifi y cohabiteront alors à travers des cellules macro, micro, pico et même femto (via les femtocells).

Parallèlement, toujours dans le cadre du CTIA, NSN a annoncé avoir apporté de nouvelles améliorations à ses solutions « petites cellules » Flexi Zone (produits microcell et picocell) et femtocell 3G (ces dernières étant pour l’heure réservées au seul marché américain). Celles-ci permettent d’élargir la capacité et la couverture du réseau par rapport à l’existant, tant en HSPA (3G) qu’en LTE (4G) et (donc) Wifi.

Pour démontrer la pertinence de son offre et permettre aux opérateurs de vérifier comment ils peuvent élargir leurs services, Nokia Siemens a ouvert une « Hot Zone » de démonstration dans la ville de Chicago. Une stratégie offensive qui ne peut que regonfler l’ambition de l’équipementier sur le marché américain récemment auréolé du marché LTE de T-Mobile.

Crédit photo © Auremar – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur