Nokia sourit sur un petit nuage

Nokia consolide encore un peu plus sa place de leader mondial de la téléphonie mobile à la faveur d’un excellent quatrième trimestre. Le groupe finlandais a fait état d’un bénéfice par action trimestriel de 32 centimes d’euro, contre 25 centimes un an plus tôt, alors que les analystes tablaient sur 28 centimes.

Surtout, sa marge opérationnelle a atteint 13% pendant la période, contre un consensus de 12,8%. Une belle performance dans un contexte de baisse généralisée des prix.

Le chiffre d’affaires, en progression de 13% à 11,7 milliards d’euros, surpasse également les attentes qui était de 11,6 milliards. Nokia a écoulé pas moins de 106 millions de portables au cours du trimestre (+26% en rythme annuel), avec une part de marché de 36%, contre 34% au 4ème trimestre 2005.

Seul point noir, qui frappe d’ailleurs tous les fabricants de mobiles aujourd’hui, le prix moyen de vente est encore en baisse: il est ressorti à 89 euros, alors que les analystes l’attendaient en moyenne à 93 euros.

« Nous avons enregistré des volumes records en termes de combinés vendus, de chiffre d’affaires et de BPA, à la fois au 4ème trimestre et sur l’ensemble de l’exercice 2006 », indique Olli-Pekka Kallasvuo, le p-dg de l’équipementier.

Bilan des courses de cette fin d’année : Nokia accentue son avance sur Motorola dont les ventes ont pourtant progressé de 47% sur un an (65,7 millions de combinés). La part de l’américain s’établit à un peu plus de 23%.

Samsung reste troisième avec 32 millions de combinés écoulés au quatrième trimestre contre 30,7 millions le trimestre précédent. Mais la marge de la division combinés a diminué à 8% contre 11% au troisième trimestre.

La surprise vient de Sony Ericsson dont les ventes ont atteint 26 millions de combinés contre 22,6 millions attendus en moyenne par les analystes. La co-entreprise affiche une part de marché de 9%.

Enfin LG a souffert durant le dernier trimestre. Il dit avoir vendu 17 millions de combinés d’octobre à décembre, contre 16,5 millions au trimestre précédent. Il occupe la 5è place mondiale.