Nokia termine bien l’année

Régulations

Les fêtes ont permis à l’équipementier de doper ses résultats. Mais le finlandais reste prudent pour 2003.

Nokia continue à truster la plus haute place du podium des vendeurs de téléphones mobiles. En 2002, le finlandais a tout simplement vendu 2 portables sur 3 dans le monde, sa part de marché est de 38%.

Contrairement à la concurrence, Nokia a pleinement profité des fêtes de fin d’année et du lancement de nouveaux modèles en couleurs mais également du GPRS. Pas moins de 46 millions d’unités ont été écoulées pendant cette période. Le très large éventail de la gamme (30 nouveaux modèles) a certainement contribué à cette performance. Pendant cette période (octobre, décembre), l’entreprise a généré 8,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un chiffre néanmoins légèrement en deça des prévisions des analystes. Rappelons que Nokia a baissé par six fois ses prévisions de ventes au cours de 2002… Objectif: +10% Côté prévisions, Nokia pense accroître encore sa part de marché. Mais le début d’année se révèle difficile. “L’économie est dans une situation de croissance très lente en ce moment”, a expliqué le PDG de Nokia, Jorma Olilla, lors d’une conférence de presse. “Et comme les opérateurs télécoms continuent de se restructurer, les conditions restent difficiles en 2003, ce qui affecte réellement le début de l’année. Cela nous incite à la prudence dans nos prévisions et dans la manière dont nous considérons le premier trimestre”. Cependant, sur l’année, Nokia a confirmé un objectif de croissance de 10% notamment grâce à une hausse attendue du prix des terminaux. Cette hausse devrait apparaître à partir du deuxième trimestre 2003, une fois passé le seuil, très bas, de fin 2002 et début 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur