Nokia victime de la contrefaçon en milliers d’exemplaires

Régulations

Des dizaines de milliers de fausses pièces détachées du fabricant ont été saisies à Roissy

Comme les Adidas, les Nike ou les Levi’s, la marque Nokia, très populaire est largement copiée dans le monde. Phénomène mineur il y a encore peu, le phénomène est aujourd’hui énorme. Comme le révèle le quotidien

Libération, l’entreprise finlandaise, premier fabricant mondial de mobiles fait face à un phénomène sans précédent: en moins de deux mois, les douanes de Roissy ont mis la main sur 63.000 pièces détachées contrefaites de la marque. Une prise record qui permet de penser qu’un très important trafic existe. Le 28 juillet, 29.000 coques pour combinés étaient saisies, le 11 août, ce sont 26.000 coques et 7.000 batteries qui étaient interceptées. Copies “dégueulasses” Cette contrefaçon est essentiellment fabriquée en Chine et exportée majoritairement vers l’Amérique du Sud. Si les mobiles échappent à la copie, à cause d’une technologie de plus en plus pointue, les accessoires sont de leur côté largement copiés. Un véritable cauchemar pour le constructeur. “On a été noyés sous les dossiers”, confirme au quotidien un avocat qui défend Nokia. Pour les constructeurs, il y a déjà la moins-value ou manque à gagner. Mais surtout, l’image de ces fabricants est écornée. Car si les accessoires sont, à l’extérieur une copie conforme de l’original, à l’intérieur “ils sont dégueulasses!”, souligne l’avocat. Pour essayer de contrer le phénomène, Nokia a décidé de porter plainte de façon systématique. Une stratégie de longue haleine dont l’efficacité reste toute relative.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur