Non, la bande magnétique n’est pas morte !

Réseaux

N’en déplaise à ses détracteurs, la bande magnétique vit, et continue même de faire des petits

Alors que l’actualité se concentre sur les systèmes optiques de dernière génération pour le stockage des données, allant même jusqu’à reproduire le mode de fonctionnement des bandes sur des disques optiques, les systèmes de sauvegarde sur bandes magnétiques sont toujours présents.

Pourtant, la bande a ses adeptes et démontre toujours la pertinence de ses technologies au quotidien. Il est donc prématuré de déclamer sa disparition, d’autant que des fabricants continuent de faire évoluer leurs solutions et de proposer de nouveaux produits. Tandberg Data par exemple annonce le premier Autoloader en baie 1U sous technologie DLT VS. Dans une baie de 4,2cm de hauteur, le lecteur de bandes DLT VS160 peut accueillir jusqu’à 8 cartouches pour une capacité de stockage de 1,2 To de données compressées. La connexion au serveur s’effectue en SCSI-Ultra2 et par des interfaces LVD/SE. Cette sauvegarde sur bande moderne est destinée au stockage à distance de données Web, pilotable à partir d’un navigateur Internet standard, ou alors pour des utilisations locales. StorageTek de son côté continue de développer des supports sur bandes, en particulier pour ses application d’ILM (Information Lifecycle Management ou gestion du cycle de vie de l’information). L’évolution des législations et la nécessité de stocker sur des périodes imposées TOUTES les informations qui circulent dans l’entreprise, a replacé les systèmes de sauvegarde sur bandes dans le feu de l’actualité. Le fabricant propose tout d’abord un système haut de gamme de librairie modulaire SteamLine SL8500. Le système accepte toutes combinaisons de 2.048 slots utilisables et 64 lecteurs, à 300.000 slots et 2.048 lecteurs. Il lit et écrit des cartouches T9940A et T9840B de 20Go, T9840C de 40Go, T9940B et LTO Ultrium Generation 2 de 200Go, ainsi que des cartouches SDLT 600 de 300Go. Sur le SL8500, retenu par Sun Microsystems pour être distribué sous sa marque StorEdge, les librairies peuvent varier de 29To à 90Po avec un emplacement au sol optimisé et le support de la majorité des systèmes d’exploitation. Ce n’est pas le cas du StreamLine SL 500, système de milieu de gamme qui ne supporte qu’Unix et Windows NT, ainsi que les cartouches au format LTO Gen-2 et SDLT dans un futur proche. De 30 à 577 slots pour cartouches permettent de porter la capacité de stockage à 100To non compressés. L’annonce des nouveaux StreamLine est accompagnée d’un nouvelle version du logiciel Backup Ressource Monitor capable de les gérer. Aux vues de ces annonces, et des capacités supportées, les bandes magnétiques ont encore de l’avenir devant elles!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur