Noos est toujours dans la ligne de mire de la DGCCRF

Régulations

Le câblo-opérateur reste sous la surveillance de la Direction générale de la
consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF)

Suite à un entretien avec Noos Numéricable qui s’est tenu vendredi 27 avril, la DGCCRF a indiqué que “le flux des réclamations était encore élevé en mars, même s’il se situe à un niveau inférieur à celui constaté au mois de février”.

Concrètement, le groupe a reçu 1.200 nouvelles plaintes lors du mois de février.

Dans un communiqué, repris par nos confrères des Echos, la DGCCRF précise avoir visité les locaux du câblo-opérateur et “étudier les actions contentieuses pouvant être engagées devant les tribunaux concernant notamment les qualifications d’infraction aux règles de démarchage et de publicité mensongère”.

Pour sa part, l’opérateur qui a fait la Une de la presse ces dernières semaines affirme avoir réglé :” la totalité des dossiers en souffrance”.Vraiment ?

Comme pour en apporter la preuve, il a signalé à la DGCCRF avoir effectué : “6.000 gestes commerciaux et offerts 2.500 forfaits de télévision”.

Enfin, signalons une nouvelle qui devrait réjouir les clients de l’opérateur agacés de perdre une heure sur la hotline, en effet, cette dernière va devenir gratuite à partir du mois de juin de cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur