Noos (ex UPC, Numericable) taille dans le vif : deux tiers des emplois supprimés

Cloud

La concentration du secteur du câble ne se fait pas sans douleurs

Il fallait s’y attendre. La concentration des acteurs français du câble au

sein d’un seul et même propriétaire provoque de lourds plans de restructuration

amplifiés par la concurrence du satellite, de la TNT et de l’ADSL. Et comme

d’habitude, les salariés sont les premiers à trinquer.

Selon la Tribune, le nouvel Noos-UPC, propriété du fonds

d’investissement Cinven, va se séparer de deux tiers de ses effectifs, soit 900

emplois sur 1.300. L’annonce a été faite ce mercredi lors d’un comité

d’entreprise extraordinaire. Les départements techniques, administratifs et

centres d’appels seront les plus touchés. D’un autre côté, la direction qui

souhaite concentrer ses investissements sur les clients pourrait embaucher près

de 150 commerciaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur