Nortel 'fibre optique': Nokia Siemens conteste l'attribution à CIena

Réseaux

Nokia-Siemens conteste la cession de  l’activité  ‘fibre optique’ de Nortel à Ciena et  propose 810 M$

Rebondissement dans le triste feuilleton du démantèlement de Nortel Networks.

Coup de bluff, coup de pub – ou baroud d’honneur pour tenter d’obtenir un morceau à l’arraché? Nokia Siemens Networks a sans doute mal digéré de s’être fait souffler le rachat de l’activité radiocom (CDMA et LTE) de Nortel Networks par Ericsson…

La récente joint-venture finlando-allemande jette un pavé dans la mare: Nokia Siemens conteste auprès de la justice américaine (Bankruptcy Court du District du Delaware) et canadienne (la Cour supérieure de Justice de l’Ontario) l’attribution, par enchères, de cette activité ‘réseaux optiques’ à Ciena (activité également désignée Metropolitan Ethernet Networks). Ce dernier, pour l’emporter, avait dû rehausser son offre initiale de 521,7 millions de dollars à 769 millions en cash et en actions.

Nokia Siemens n’est pas d’accord. Et il fait une nouvelle contre-proposition à 810 millions de dolllars pour la reprise des actifs du défunt équipementier canadien, dont le dépeçage est quasiment achevé.

Rappelons qu’en juillet dernier Nokia Siemens s’était fait doubler par Ericsson pour la reprise des actifs de radiocommunication 3G -CDMA et LTE- de Nortel. Le géant suédois avait surenchéri à 1,13 milliard, alors que Nokia Siemens avait claironné, un peu tôt, qu’il avait emporté le morceau…

Une douloureuse vente par appartements… Impact en France Pour rappel, la vente des activités de Nortel s’est déroulée selon une procédure d’enchères privées. Les repreneurs à ce jour sont:- Avaya pour la partie “télécommunications d’entreprise”. En France cela concerne 17 employés de la société Nortel Networks S.A. (NNSA) et 54 de la société Nortel Networks France (NNF). Cette opération devrait se finaliser autour du 18 décembre.- Ericsson pour la partie des télécommunications mobiles selon les normes CDMA et LTE. Cette opération s’est essentiellement focalisée sur le marché nord américain. Cette vente concerne 2 personnes de Nortel en France qui pour l’instant ne font pas parties du rachat.- Un partenariat entre Ericsson et Kapsch pour la partie “télécommunications mobiles selon les normes GSM et GSM-R. La vente a été annoncée la semaine passée [fin novembre]. Ericsson reprenant le marché nord américain, et Kapsch la partie EMEA (Europe, Moyen Orient, Afrique) et Taïwan. La reprise d’autres secteurs du globe n’a pas été dévoilée ou n’a pas fait partie du rachat. NB: Kapsch est une société autrichienne, partenaire de Nortel depuis plus de 20 ans. Ce rachat concerne entre 150 et 205 personnes en France et fera l’objet d’un plan de rachat avec autorisation du tribunal. Cette vente doit se finaliser à la fin du 1er trimestre 2010.- Ciena pour la partie MEN (Metropolitan Ethernet Networks) de Nortel, les équipements de réseau optiques. Cette vente annoncée la semaine passée [fin novembre] concerne uniquement la société NNF (Nokia Networks France). La date de réalisation est inconnue. La date de la vente de l’activité CVAS (réseau de communication voix des opérateurs publics) n’est pas encore définie et est attendue dans les semaines à venir. Une trentaine de personnes sont concernées sur les 2 sociétés en France. (Récapitulatif de source syndicale / CFTC )

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur