Nortel : la vente des bijoux de famille se pousuivrait

Cloud

L’équipementier serait sur le point de vendre deux activités clé

Le démentelement de Nortel se poursuit. Selon leWall Street Journal, l’équipementier télécoms canadien sous la protection du Chapitre 11, serait sur le point de céder de ses activités stratégiques, notamment dans le sans fil.

“Nortel a réussi à susciter de l’intérêt pour la vente de son activité clef d’équipements sans fil et pour une entité séparée qui conçoit des systèmes télécoms pour les entreprises”, écrit le journal, relevant que ces deux secteurs ont dégagé un chiffre d’affaires de 6,7 milliards en 2008.

Toujours selon le quotidien économique, les acquéreurs pourraient être une filiale de Siemens et l’équipementier américain Avaya. Cisco aurait également manifesté son intérêt mais ne devrait faire aucune offre.

Rappelons qu’en février dernier, Radware a passé un accord avec l’équipementier canadien pour lui reprendre certains actifs dans le domaine de l’Application Delivery niveau 4-7 issus du rachat en 2000 d’Alteon WebSystems. Le montant de la transaction n’avait pas été divulgué.

Cette vente par appartements est la conséquence de la mise en redressement judiciaire de Nortel en janvier dernier. Pour éviter la faillite, le fleuron de l’économie canadienne s’est mis sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine.Cette protection n’annule pas ses dettes mais lui donne un répit afin de permettre son redémarrage.

Nortel a jusqu’au 1er mai pour présenter un plan de restructuration devant lui éviter un démantèlement complet. Mais selon le Wall Street Journal, les discussions en cours pourraient être le signe que le groupe n’exclut finalement plus d’imploser plutôt que de renaître.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur