Nortel ne s’engage pas sur l’avenir

Régulations

Chiffre d’affaires en baisse et perte symbolique pour le canadien Nortel Networks, l’un des premiers équipementiers télécoms mondiaux

A 14 millions de dollars US, la perte au second trimestre de Nortel Networks est “symbolique”, mais révélatrice du faible niveau d’investissement des opérateurs télécoms. Nortel a cependant redressé la barre par rapport à 2002, où la perte enregistrée était de 697 millions de dollars.

L’équipementier de télécommunications mondial voit son chiffre d’affaires trimestriel reculer à 2,33 milliards de dollars, contre 2,44 milliards au deuxième trimestre 2002. Un résultat qui n’a pas surpris. Mais l’équipementier n’a pas émis de prévisions pour le prochain trimestre. Franck Dunn, d-g du groupe, explique: “Compte tenu des pressions économiques mondiales et de l’état du secteur, nous continuerons à gérer notre entreprise avec prudence au cours du prochain trimestre“. Nortel, comme ses concurrents -Lucent ou Alcatel- souffre de la chute des investissements des opérateurs depuis l’implosion de la bulle spéculative sur Internet et sur les mobiles. Une situation qui risque de perdurer, les opérateurs devant affronter une relative surcapacité, conjuguée avec la difficulté à financer les futures générations technologiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur