Nortel se restructure, et licencie

Cloud

Une fois terminée la révision de ses résultats, le géant canadien Nortel continue d’alléger ses effectifs directoriaux, s’attaque à ses coûts et simplifie son organisation

Avant de se réorganiser, on commence par faire le ménage ! Dernière victime en date, Malcolm Collins, qui quitte ? ou a été incité à quitter ? ? la compagnie. Entré chez Nortel en 1992, il exerçait depuis 2002 la fonction de président des réseaux d’entreprise.

Le départ de Malcolm Collins semble loin d’être le dernier d’une longue liste, où figurent Franck Dunn, le CEO adjoint, Douglas Beatty, le CFO, et plusieurs ‘senior executives‘. Et qui suit un redressement comptable et fiscal pour la bagatelle de 200 millions de dollars. Nortel a aussi annoncé la démission de son président et COO, Gary Daichendt, et de son CTO, Gary Kunis. Ils n’étaient présents dans la société que depuis 3 mois, mais ils se seraient heurtés au style très direct du management du CEO, Bill Owens. Nortel se réorganise en deux divisions : – Enterprise Solutions and Packet Networks, qui sera dirigée par Steve Slattery ; – Mobility and Converged Core Networks, qui sera dirigée par Richard Lowe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur