Nouveau record dans les ventes de mobiles

Régulations

Jamais autant de combinés ont été vendus lors de ce deuxième trimestre. Nokia a interrompu la baisse de ses parts de marché

156 millions d’unités vendues sur la période avril-juin:

“il s’agit du meilleur trimestre jamais enregistré, meilleur encore que le premier, durant lequel 153 millions de téléphones portables avaient été vendus, et nous ne nous y attendions pas”, a reconnu Ben Wood, analyste de Gartner, cité par Reuters. Les ventes de mobiles continuent donc à s’envoler, soutenues par le succès croissant des combinés multimédias, des smartphones et autres photo-phones. La barre des 650 millions d’unités pour l’année pourrait ainsi être allègrement dépassée… Nokia, numéro un mondial du secteur, représentait au deuxième trimestre 29,7% des ventes mondiales, contre 28,9% au premier. Malgré ce léger rebond, sa position reste en net recul par rapport aux 35,6% de part de marché de l’an dernier. Mais le finlandais a stoppé sa spirale baissière due à des mobiles inadaptés au marché. Le fabricant a corrigé le tir (avec notamment des mobiles à clapet) et récolte les fruits de ce repositionnement. Ses principaux concurrents ont profité de ses difficulté, Motorola, Samsung Electronics, LG Electronics et Sony Ericsson augmentant leurs parts de marché respectives. Motorola, numéro deux, a augmenté sa part de marché à 15,8% contre 14,5% et Samsung a continué de profiter de sa stratégie de montée en gamme, portant sa part de 10,2% à 12,1%. Siemens, quatrième constructeur mondial, a en revanche reculé à 6,9% des ventes contre 7,0%. LG continue à progresser en passant de 4,2 à 6,0%. De très bonnes nouvelles donc pour les constructeurs mais cette croissance record pourrait bien avoir un revers. Les opérateurs européens qui vont lancer la 3G (UMTS) et ses combinés dédiés avant la fin de l’année pourraient bien être confronté à un refus des consommateurs qui auront déjà renouvelé leurs mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur