Nouvel assaut du X contre Google

Régulations

Perfect 10 repart à l’attaque et accuse à nouveau le moteur de diffuser librement des images pornographiques payantes issues de son catalogue

Google enflamme les pornocrates! Rappel du problème: dans la base de Google, on trouve des images mais aussi des codes d’accès à des sites protégés. Il suffit de rechercher en ligne pour y accéder! Il en est ainsi de Perfect 10, éditeur américain de magazines X et de sites Web pornographiques, dont le modèle économique est basé sur un abonnement mensuel de 25,50 dollars pour accéder à des collections d’images exclusives, protégées par copyrights. Or, Google indexe en effet des images qui seraient la propriété de Perfect 10, à partir de sites crapuleux hébergés hors des Etats-Unis, et affichables simplement sur le moteur par une requête sur l’option de recherche d’images. Pour Norm Zada, éditeur de Perfect 10 et ancien d’IBM, c’en est trop, Google enfreint les règles de copyright en affichant sur son site des images protégées et entraîne un important manque à gagner en permettant à des internautes non abonnés d’accéder à ces images massivement affichées ”

pour leur qualité artistique” (!). L’éditeur est d’autant plus ulcéré que Google place des pubs sur ces sites qui diffusent illégalemment ses photos de charme… Le danger a semblé suffisamment important – Perfect 10 assiste à l’érosion régulière de ses revenus malgré ses 100.000 visiteurs uniques mensuels ? pour que Norm Zada attaque deux fois Google devant la cour fédérale de Los Angeles. La première plainte a été déposée en novembre 2004. Perfect 10 revient aujourd’hui à la charge avec une seconde plainte. A9, le moteur d’Amazon est également poursuivi pour les mêmes raisons.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur