Nouvelle charge contre le couple exclusif iTunes/iPod

Régulations

Un client mécontent poursuit Apple au prétexte qu’il souhaite écouter de la musique téléchargée sur le service payant iTunes, sur d’autres baladeurs que l’iPod

Apple essuie une nouvelle attaque judiciaire contre son couple à succès iPod/iTunes. Thomas Slattery, client californien du service de téléchargement payant de musique, n’est pas content ! Il ne peut pas écouter la musique téléchargée sur le baladeur numérique de son choix !

En effet, à la différence des formats concurrents de musique: MP3, WMA de Microsoft…, le AAC d’Apple modifie les fichiers téléchargés sur iTunes en leur adjoignant un ‘tag‘ logiciel DRM (une marque de digital rights management) nommé FairPlay, qui en limite la lecture aux seuls baladeurs iPod. Selon Thomas Slattery, Apple ne respecte pas les lois antitrust américaines en réservant son service iTunes aux seuls baladeurs numériques iPod? d’Apple. Cette association l’a “forcé à acheter un iPod d’Apple” pour emmener avec lui la musique qu’il souhaite écouter. Il est peu probable que le tribunal du district de San Jose donne raison au plaignant. Jusqu’à présent, dans des affaires similaires, les juges ont conclu sur l’aspect concurrentiel des produits déterminé par la présence d’alternatives qualifiées de viables. La seule issue pour convaincre les juges serait de démontrer que iTunes est un marché unique en lui-même, séparé du reste du marché de la musique en ligne, ce qui représenterait juridiquement une position monopolistique condamnable au titre des lois antitrust. “Apple a illégalement empaqueté, attaché et/ou influencé son monopole sur le marché de la vente légale en ligne afin de contrecarrer la concurrence en lui imposant d’évoluer sur un marché séparé pour les baladeurs numériques avec disque dur, et vice-versa” indique la plainte. “Apple a transformé un standard ouvert et interactif avec un artifice qui empêche les consommateurs d’utiliser le baladeur numérique avec disque dur de leur choix, alors que les lecteurs existent qui pourraient lire ces fichiers musicaux en l’absence des modifications apportées par Apple“. Même si l’on reste sceptique quant à l’issue de la procédure, elle fait figure de retour de bâton contre Apple, qui n’a pas manqué jusqu’à présent de poursuivre agressivement ceux qui ont essayé de contourner la protection DRM FairPlay afin de rendre les titres téléchargés compatibles avec tous les baladeurs numériques, y compris l’iPod ! Plusieurs attaques déjà

En juin 2004, VirginMega.fr avait poursuivi Apple devant le Conseil de la concurrence. La plate-forme de téléchargement de musique voulait que ses utilisateurs puissent utiliser le célèbre balladeur d’Apple. Chose impossible officiellement. Mais Le Conseil a rejeté cette saisine de VirginMega. Evoquant le dynamisme du marché (en fait la multiplication de baladeurs utilisant en particulier le DRM de Microsoft), il considère que le risque d’élimination de la concurrence paraît ”

extrêmement réduit“. De son côté, RealNetworks a voulu jouer au plus malin. En août 2004, le groupe avait utilisé une astuce informatique afin d’ouvri sa boutique en ligne aux possesseurs d’iPod. Quelques mois plus tard, la firme à la pomme contre-attaque en rendant la nouvelle version du logiciel de l’iPod, incompatible avec Harmony. Officiellement, seuls HP et Motorola disposent d’une licence pour proposer iTunes ou des terminaux compatibles iPod.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur