Nouvelle restructuration chez STMicroelectronics

Cloud

Le fondeur franco-italien annonce un nouveau plan de réduction des coûts

Rien ne va plus chez STMicrolectronics. Le fondeur a en effet annoncer son intention de vendre ou de fermer encore 10 à 15% de ses activités afin de réduire ses coûts. Pour se justifier, le groupe franco-italien invoque l’appréciation de l’euro. Rappelons que que la totalité des ventes du groupe sont facturées en dollars et que 40% des coûts de production sont en euros.

“Il nous faut procéder à davantage d’élagage. Nous avons pris de nombreuses mesures l’an dernier, mais le taux de change euro-dollar constitue un véritable défi”a expliqué le directeur général Carlo Bozotti au Financial Times. Et de préciser : “Si nous avions toujours les taux de change de 2001, nous aurions une meilleure marge bénéficiaire que Texas Instruments.”

Concrètement, le groupe entend économiser 150 millions de dollars (96,2 millions d’euros) en réduisant voire en cessant définitivement l’activité de six usines. Il veut également externaliser 20% de la production à l’horizon 2010, soit deux fois plus qu’actuellement.

Au premier trimestre, le groupe affiche une perte de de 84 millions de dollars, soit neuf cents par action, alors qu’il avait réalisé un bénéfice net de 74 millions (huit cents) un an plus tôt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur