Nouvelle vague de fusions dans les progiciels ?

Cloud

Que se passe-t-il à la Silicon Valley ? Des rumeurs circulent sur de nouveaux projets de consolidation dans le secteur des progiciels

Le secteur fait face à un problème : il y a trop d’éditeurs proposant des produits similaires. Et forcément, c’est l’embouteillage. Face à la difficulté de développer de nouveaux produits, à la rareté des nouveaux marchés, et à la présence de trop nombreux acteurs sur ce marché. La question est de savoir qui va jouer du klaxon le plus fort.

Les mastodontes de l’édition comme IBM, Oracle et Microsoft vont vraisemblablement encore chercher à absorber des concurrents moins importants. On les pensait calmés après une première vague de rachats cette année (dont ceux opérés par Oracle: PeopleSoft, Retek, ProfitLogic…) mais il n’en est rien. Cela ressemble fort à des acquisitions stratégiques pour ce partager le gâteau. Un “Yalta des progiciels” en quelque sorte (lire nos articles). C’est du moins ce que pense l’hebdomadaire Barron’s cité par Reuters : “il y a maintenant un trop grand nombre d’éditeurs proposant des produits similaires à un nombre insuffisant de clients” Et pour le magazine, la conséquence est évidente: “cette situation pousse à une consolidation du secteur.” Consolidation qui se fera par des acquisitions et des fusions mais qui risque à terme de provoquer une situation de monopole ou de duopole qui n’est jamais à l’avantage du consommateur. Le magazine économique observe que le problème consistera alors pour les investisseurs à choisir parmi les nombreux petits éditeurs de logiciels professionnels et de petites sociétés de services en informatique sur lesquels porter leur choix et de deviner lesquels continueront de résister face à leurs gros concurrents. Outre IBM, Oracle et Microsoft, on cite parmi les acquéreurs potentiels, l’allemand SAP et les américains Sun Microsystems, Computer Associates International et Symantec. L’hebdomadaire publie aussi une liste d’une vingtaine d’entreprises qui pourraient ainsi être rachetées, parmi lesquelles Siebel Systems, BEA Systems, WebMethods, BMC Software, Compuware et Novell.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur