Novell, ‘Brainshare’ (2): Hula sur NetMail, une ‘killer-application’?

Régulations

Outre la demi-douzaine d’annonces officielles, les dirigeants de Novell ont profité du forum européen « Brainshare » de Barcelone pour détailler un peu ce que recouvre le projet « Hula »

Barcelone – Comment faire pièce à Microsoft? Sur le créneau des applications collaboratives, Novell n’a absolument pas envie de baisser les bras. Pas plus d’ailleurs, face à Lotus Notes.

Sous le nom de code « Hula », qui s’appuie sur le serveur collaboratif NetMail, se cache un projet ambitieux soutenu par Novell. « Nous tenons à rester innovants« , a lancé Jack Messman, le p-dg de la marque rouge, à un petit groupe de journalistes. « Avec le projet Hula, qui fait partie intégrante de notre offre NetMail, nous voulons marquer un grand coup. Car ce sera une « killer application » pour propulser Linux sur les postes de travail. Nous sommes en effet aujourd’hui en train de passer de l’ère de la messagerie d’entreprise, interne, à celle des échanges inter-entreprises« . Avec les moyens de l’Open-source, les stratèges de Novell sont convaincus qu’une grande partie de la communauté des développeurs (l’éditeur en dénombre 700 actifs sur ce programme!) va contribuer à ce virage des applications d’interactivité entre les entreprises. Des modules comme le « calendrier ouvert » ou la vidéo-conferencing en mode instantané représenteraient une rupture – y compris face aux outils collaboratifs actuels, de la génération GroupWise. « Pour tout dire, nous assumons même le risque d’une certaine cannibalisation entre nos produits. Car nous pensons que si nous Novell n’avions pas pris pied sur ce terrain du « Netmail », d’autres l’auraient fait à notre place!« , soutient J. Messman. Dans le cadre strict de la communauté Linux, Novell confirme qu’il faut s’en remettre aux standards ouverts que sont, par exemple, « Gnome » et « KDE », au même titre que SMTP, IMAP, iCalendar, CalDAV… Pour soutenir Hula, Novell a développé un ‘bootstrapping’ sur son propre code NetMail, et en a donné l’accès aux développeurs, en mettant d’autres resources à disposition (site Web, ‘repository’ SVN…) Novell aurait déjà reçu l’adhésion de nombreux groupes universitaires ou de communautés de développeurs et chercheurs: : Mozilla Foundation, Open Source Applications Foundation, Open Source Development Labs, O’Reilly Media, Messaging Architects, GWAVA… A suivre: http://hula-project.com/Hula_Server

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT