Novell, ‘Brainshare’ (2): Hula sur NetMail, une ‘killer-application’?

Régulations

Outre la demi-douzaine d’annonces officielles, les dirigeants de Novell ont profité du forum européen “Brainshare” de Barcelone pour détailler un peu ce que recouvre le projet “Hula”

Barcelone – Comment faire pièce à Microsoft? Sur le créneau des applications collaboratives, Novell n’a absolument pas envie de baisser les bras. Pas plus d’ailleurs, face à Lotus Notes.

Sous le nom de code “Hula”, qui s’appuie sur le serveur collaboratif NetMail, se cache un projet ambitieux soutenu par Novell. “Nous tenons à rester innovants“, a lancé Jack Messman, le p-dg de la marque rouge, à un petit groupe de journalistes. “Avec le projet Hula, qui fait partie intégrante de notre offre NetMail, nous voulons marquer un grand coup. Car ce sera une “killer application” pour propulser Linux sur les postes de travail. Nous sommes en effet aujourd’hui en train de passer de l’ère de la messagerie d’entreprise, interne, à celle des échanges inter-entreprises“. Avec les moyens de l’Open-source, les stratèges de Novell sont convaincus qu’une grande partie de la communauté des développeurs (l’éditeur en dénombre 700 actifs sur ce programme!) va contribuer à ce virage des applications d’interactivité entre les entreprises. Des modules comme le “calendrier ouvert” ou la vidéo-conferencing en mode instantané représenteraient une rupture – y compris face aux outils collaboratifs actuels, de la génération GroupWise. “Pour tout dire, nous assumons même le risque d’une certaine cannibalisation entre nos produits. Car nous pensons que si nous Novell n’avions pas pris pied sur ce terrain du “Netmail”, d’autres l’auraient fait à notre place!“, soutient J. Messman. Dans le cadre strict de la communauté Linux, Novell confirme qu’il faut s’en remettre aux standards ouverts que sont, par exemple, “Gnome” et “KDE”, au même titre que SMTP, IMAP, iCalendar, CalDAV… Pour soutenir Hula, Novell a développé un ‘bootstrapping’ sur son propre code NetMail, et en a donné l’accès aux développeurs, en mettant d’autres resources à disposition (site Web, ‘repository’ SVN…) Novell aurait déjà reçu l’adhésion de nombreux groupes universitaires ou de communautés de développeurs et chercheurs: : Mozilla Foundation, Open Source Applications Foundation, Open Source Development Labs, O’Reilly Media, Messaging Architects, GWAVA… A suivre: http://hula-project.com/Hula_Server


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur