Novell est victime de ‘hackers’ politiques

Sécurité

Trois sites de la communauté Novell OpenSuSE ont été tagués par des pirates du Web qui militent pour le droit de l’Iran à développer son programme nucléaire d’uranium enrichi. Une menace qui pourrait en cacher une autre!

Les sites Web

openSUSE.org, wiki.novell.com et forge.novell.com ont été victimes d’un groupe de ‘hackers’ qui ont modifié leur page d’accueil afin de diffuser un message politique. Le message diffusé, sous la forme d’un placard qui occupe et défigure le centre de l’écran (cf la copie ci-après) appelle à laisser à l’Iran le droit de développer son programme nucléaire. Le groupe de ‘hackers’, nommé IHS Iran Hackers Sabotage, n’en est pas à son coup d’essai. Le site Zone-h.org, le ‘thermomètre de l’Internet‘, révèle qu’il est l’auteur de plus de 3700 attaques, soit de tags de modification de la page racine des sites, soit de modification en masse des contenus de tout le site qu’ils contaminent. Les hackers semblent aussi se spécialiser sur Linux et FreeBSD, mais ne rechignent pas à détourner du Windows 2000. Ainsi parmi leurs victimes trouve-t-on, outre Novell, des sites universitaires, des forums, des ‘weblogs’, des portails ou Xerox. Mais le plus inquiétant dans cette affaire reste à venir ! Computerworld révèle que cette intrusion dans les serveurs de Novell serait issue d’un système de ‘hack‘ hébergé par un site de jeux, Neticus.com, à partir duquel les systèmes SSH vulnérables seraient ‘scannés’ depuis le 21 septembre. Le IHS Iran Hackers Sabotage pourrait donc faire encore parler de lui, et représenter une menace bien plus sérieuse qu’un message affiché sur les pages d’accueil d’une communauté… Quant à Novell, l’éditeur botte en touche en affirmant que les serveurs hackés faisaient partie des systèmes de test hébergés hors de son réseau ‘corporate’?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur