Novell signe un accord pour pousser Linux en Chine

Cloud

L’éditeur américain veut accélérer la pénétration du ‘libre’ en s’associant avec un partenaire  chinois, CSSC

Novell, l’éditeur américain de Suse, vient de signer un partenariat avec la China Standard Software Compagny (CSSC), premier éditeur chinois du système d’exploitation Linux.

Selon le site ‘Newsfactor’, les deux sociétés ont décidé de joindre leurs efforts pour accélérer le développement de l’OS libre en Chine. Les deux entités devraient proposer des produits, des formations, un support technique ainsi que des services. L’américain et le chinois mettront également sur pied une stratégie commerciale commune.

Ensemble, nous allons promouvoir Linux“, a affirmé Qin Yong, vice-président de CSSC. “Nous avons hâte d’approfondir notre coopération avec Novell dans le futur”.

Pour les analystes du Yankee Group, la stratégie de Novell pourrait se révéler gagnante car la Chine “est un énorme marché, très ouvert à Linux”.

Ce nouveau partenariat montre l’évolution positive de Linux dans l’Empire du Milieu. En 2005, un partenariat signé par Freescale, un fabricant américain de semi-conducteurs, avec le ministère chinois de l’industrie avait donné naissance à un laboratoire d’évaluation des supports de systèmes basés sur l’OS Linux.

En novembre dernier, Red Hat et IBM ont tous deux lancé des opérations sur le marché chinois pour proposer des offres basées sur Linux. Une preuve que Novell n’est pas le seul à s’orienter ostensiblement vers la Chine.

Cette offensive de Linux en Asie pourrait contrarier Microsoft. La firme de Redmond, dont les logiciels sont largement piratés en Chine, a peu à peu calmé le jeu avec Pékin. Très critiqué pour son monopole, l’éditeur de logiciels est néanmoins très désireux d’asseoir sa position en Chine. Mais, tout semble indique que Microsoft devra également composer avec Linux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur