Noyau Linux 2.6.39 : une version à éviter ?

CloudOpen Source

Linux 2.6.39 apporte son lot de nouveautés, mais comprend aussi quelques bogues gênants. Mieux vaudra donc attendre son successeur.

Une nouvelle version majeure du noyau Linux, la 2.6.39, vient de faire son entrée. Elle apporte plusieurs nouveautés dans le secteur des pilotes graphiques AMD, Intel et Nvidia. Elle intègre également la technologie IPset, qui facilitera le travail des pare-feu réseau.

Diverses modifications dans la gestion des fichiers limitent le nombre de blocages potentiels du kernel (ce qui permettra d’améliorer les performances des systèmes de stockage). Le système de fichiers Ext4 propose lui aussi quelques changements visant à en augmenter les performances sur les systèmes multicœurs très chargés. Enfin, l’hyperviseur KVM a été l’objet de l’attention des développeurs, qui en ont amélioré la gestion de la mémoire et des interruptions. Ces avancées boosteront la vitesse de fonctionnement des machines virtuelles.

Une fois n’est pas coutume, cette mouture apporte également plusieurs problèmes. Selon nos confrères du site Phoronix, le noyau 2.6.39 réduit ainsi notablement l’autonomie des ordinateurs portables. De plus, un bogue de dernière minute le rend incompatible avec les processeurs Intel Sandy Bridge. Linus Torvalds a lui-même hésité à sortir ce noyau, dont l’arrivée a été précipitée par l’imminence de la LinuxCon Japan. Linux 2.6.39 pourrait donc être rapidement éclipsé par la mouture 2.6.40, que nous espérons d’ores et déjà plus stable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur