NRJ: prochain opérateur MVNO -mobile virtuel?

Régulations

La radio FM s’allierait à Orange pour constituer le premier MVNO français

Le paysage mobile français pourrait compter dès la fin du mois un nouvel opérateur mobile virtuel (MVNO pour Mobile Virtual Network Operator) avec la radio NRJ. Il s’agirait donc du troisième MVNO à faire son apparition après Debitel (avec SFR) et Breizh Mobile (avec Orange). Un MVNO ne possède pas d’infrastructure. Il loue le réseau d’un grand opérateur, lui achète en gros des minutes de communication et des SMS et revend des forfaits sous sa propre marque avec ses propres offres et un réseau de distribution dédié. Selon

les Echos, NRJ Group serait en discussions avancées pour conclure un accord qui serait le plus important concernant un opérateur virtuel en France. Le groupe de radios musicales seraient en négociations avec SFR et Orange, mais la filiale de France Télécom disposerait d’une légère avance. Il semble clair que NRJ proposera une offre dédiée aux jeunes consommateurs et entrera donc en concurrence frontale avec Debitel mais aussi avec Universal Mobile, nouvelle marque “jeune” lancée par Bouygues Telecom. Les MVNO sont réclamés à corps et à cris par le gouvernement pour permettre au marché d’être plus concurrentiel. En effet, Orange et SFR contrôlent 80% du marché. Pour autant, l’arrivée de Debitel et de Breizh Mobile n’ont franchement pas changé la donne. Visant des niches de consommateurs, ils n’ont pas changé le rapport des forces. Julien Dourgnon, en charge des télécoms pour l’association UFC-Que Choisir?, estime: “Pour qu’il y ait un effet véritable sur la concurrence, il faut qu’un opérateur virtuel soit assez puissant pour véritablement baisser les tarifs de gros. Debitel et Phone House ne viennent pas contester le pouvoir des 3 opérateurs nationaux. Au mieux, ils complèteront le marché actuel grâce à des offres de niche”. La situation pourrait donc changer avec NRJ qui dispose d’une puissance de frappe très importante. Par ailleurs, le suédois Tele2 est également proche d’un accord. Tele2 a engagé des discussions sur la location de réseau avec France Télécom et un autre opérateur. Un accord serait possible avant la mi-2005. Il y a quelques mois, le nom de SFR était plusieurs fois évoqué. Selon plusieurs sources, l’opérateur va investir 150 millions d’euros dans ce projet, dont 100 millions en marketing. Tele2 s’y connaît: il a lancé 5 opérateurs virtuels en Europe depuis 2000.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur