NTIC : les jeunes, avenir de l’Europe numérique

Cloud

La Commission européenne a rendu public un rapport sur la compétitivité numérique sur le vieux continent. Bonne nouvelle, les européens sont désormais 56 % à utiliser l’Internet de façon régulière.

Le numérique progresse à grands pas en Europe d’après la Commission européenne qui a publié hier un rapport sur la compétitivité numérique en Europe. A tel point d’ailleurs que notre continent est devenu « le numéro un mondial de l’internet à haut débit ». Les Européens sont « 56 % à utiliser l’internet de façon régulière et 80 % d’entre eux le font en ayant recours à une connexion à haut débit, contre seulement un tiers en 2004.»

Parmi les internautes européens, la « jeune génération » serait l’avenir, le moteur de l’économie numérique européenne, capable de la faire fonctionner « à plein rendement ». Les 16-24 ans sont en effet les plus grands utilisateurs d’Internet. « Ces jeunes gens utilisent intensivement l’internet et sont également des consommateurs très exigeants. Pour que le potentiel économique de ces “natifs du numérique” s’exprime pleinement, nous devons faire en sorte que l’accès aux contenus numériques soit à la fois aisé et équitable.» La Commission soutient qu’a vec l’entrée dans la vie active de ces « natifs du numérique », l’utilisation du Net devrait connaître une croissance soutenue.

La compétitivité numérique concerne aussi la téléphonie mobile, outil que l’on ne présente plus sur cette partie du globe puisque « l’Europe est le premier continent véritablement sans fil dans le monde. » Le nombre d’abonnés à un réseau de téléphonie mobile est d’ailleurs supérieur au nombre de citoyens (avec un taux d’utilisation de 119 %).

La France numérique « plutôt avancée » face à ses collègues européens

De son côté, la France n’est pas en reste. Elle est même « plutôt avancée» en matière de technologies numériques par rapport à ses collègues européens, selon la Commission. Si les entreprises continuent d’utiliser Internet davantage que les particuliers, 62% des foyers français sont tout de même équipés d’une connexion. Et parmi eux, 92% sont abonnés au haut débit, qui couvre presque l’intégralité du territoire français.

Parmi les activités préférées des français sur la toile, on retrouve l’envoi d’e-mails et la recherche d’informations pratiques. Nos concitoyens, comme la plupart des pays européens, boudent en revanche le shopping en ligne, le téléchargement et les jeux vidéo. Autre fait remarquable, la France figure dans le peloton de tête des pays européens qui se servent du réseau mondial pour apprendre ! Petite ombre au tableau cependant ,

un quart des Français n’a toujours pas utilisé l’outil Internet. Contre un tiers pour les Européens en moyenne.

Si les résultats du rapport sont plutôt encourageants, l es objectifs pour l’avenir du numérique en Europe sont très clairement dessinés par la Commission : les pays doivent veiller à ce que tous les foyers soient rapidement équipés du haut débit et « à ce qu’il existe sur la toile un marché unique sur lequel les gens peuvent aisément avoir recours à des services transfrontaliers en ligne. » Une consultation publique pour évoquer les défis à venir de l’Europe numérique est lancée jusqu’au 9 octobre par la Commission.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur