NTL + Telewest : numéro 2 des télécoms britanniques

Cloud

Le nouvel ensemble, issu du câble, se hisse au deuxième rang des opérateurs britanniques de télécommunications

Les fusions dans les télécoms repartent de plus belle. Outre les rumeurs de rachat de KPN par Telefonica (cf. notre article), les britanniques NTL et Telewest confirment leur union.

Prévue de longue date, cette opération porterait sur 6 milliards de dollars. Le nouvel ensemble formera le deuxième opérateur britannique de télécommunications. Le rachat de Telewest, doit être majoritairement réalisé en numéraire, le reste en actions. Avec une base de 5 millions de clients, et actuellement de 10 millions de postes abonnés (télévision, internet ou téléphone fixe), le nouveau groupe devrait représenter un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros. NTL est actuellement le premier câblo-opérateur au Royaume-Uni, avec 3,3 millions d’abonnés à ses services de téléphone, de télévision et d’internet. Son chiffre d’affaires a atteint 2,1 milliards de livres en 2004. Telewest est le numéro deux du secteur, avec 1,8 million de clients et 1,3 milliard de livres de chiffre d’affaires l’an dernier. Pour Simon Duffy, directeur général de NTL, “il s’agit d’un accord qui va transformer le secteur britannique du câble, et marque non seulement le point culminant de dix ans de consolidation, mais, plus important, la création d’un nouveau concurrent de poids dans le secteur des communications et des loisirs au Royaume-Uni”. Le président de Telewest Anthony Stenham s’est dit “très content de recommander cette fusion à nos actionnaires”, soulignant que le mélange de numéraire et d’actions leur permettrait à la fois d’obtenir de l’argent “et de participer à la montée en puissance d’une entreprise combinée mieux à même de se battre sur le marché britannique”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur