Pour gérer vos consentements :

Serveur NTP : l’horloge de Windows est grippée

Plusieurs ordinateurs, de bureau et serveurs, sous Windows n’indiquent plus la bonne heure. Si, parfois, le décalage se joue en secondes, il arrive aussi que la différence se compte en heures. Et si le phénomène tend à s’amplifier ces derniers jours, comme tendent à la montrer les messages sur Twitter du moins (particulièrement en Asie), le problème remonte à plusieurs mois à en croire les témoignages en ligne (ce que confirme l’expérience de l’auteur de ses lignes). « C’est moi ou bien Windows 10 affiche une mauvaise heure », interrogeait déjà Craig Buckler en mai 2016.

Le problème semble être lié au serveur NTP (Network Time Protocol) time.windows.com de Microsoft. Visiblement, celui-ci rencontre des problèmes de synchronisation sans raison apparente. L’éditeur de Redmond a reconnu l’existence du problème et l’aurait résolu, a-t-il indiqué à nos confrères de Bleeping Computer, sans fournir plus d’explications. Les témoignages de dysfonctionnement continuent néanmoins d’affluer sur Twitter. « Hier, time.windows.com fournissait une mauvaise heure. Aujourd’hui, je ne peux même pas trouver la date », déclare Robin Vercruysse, dans un message posté ce mardi 4 avril vers 10h.

Désorganisation des infrastructures

Au-delà du désagrément que peut engendrer le grippage de l’horloge de Windows aux utilisateurs, le bug risque surtout d’affecter les machines qui se synchronisent au serveur pour effectuer des tâches automatiques. En particulier pour les entreprises internationales qui s’organisent à partir d’une infrastructure NTP pour les transactions de base de données, les logs des systèmes, la diffusion temps réel de contenu ou encore les échanges commerciaux.

En attendant que la résolution du problème soit effective, le plus simple reste encore de configurer les machines à partir d’un autre serveur de temps comme NTP Pool (pool.ntp.org), le projet de service de réseau de synchronisation des horloges informatiques via Internet. Ou encore celui du NIST (National Institute of Standards and Technology sur time.nist.gov). En revanche, il n’est pas conseillé de changer l’heure manuellement. Les horloges au quartz des ordinateurs peuvent en effet dériver au fil du temp,s avec le risque de se désynchroniser de quelques secondes par jour par rapport à l’heure véritable. Un décalage insoutenable aujourd’hui dans un système informatique en réseau.


Lire également

La dernière mise à jour de Windows 10 tue le wifi

Bug dans Outlook 2016 : Microsoft invite les utilisateurs à revenir à la version 2013

Windows 10 Anniversary Update : premières installations et premiers bugs

crédit photo : col_adamson via Visualhunt.com / CC BY

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago