NTT DoCoMo débarque en force en Corée du Sud

Cloud

Le groupe japonais va investir 560 millions de dollars dans le sud-coréen KTF

Le géant japonais des télécoms NTT DoCoMo repasse à l’offensive. Après une passe difficile qui s’est traduite par son désengagement de plusieurs opérateurs étrangers, le groupe repart à l’attaque et annonce une importante opération de croissance externe.

NTT va en effet investir 560 millions de dollars dans l’opérateur sud-coréen KTF ce qui lui permettra de détenir 10% de son capital. KTF est le numéro deux du cellulaire sud-coréen. Pour DoCoMo, la stratégie est claire: il s’agit de se diversifier alors que la concurrence fait rage au Japon. Trois nouveaux opérateurs mobiles devraient arriver dans les prochaines années sur ce marché déjà saturé. Pour leur part, KTF voit dans sa coopération avec DoCoMo une aide pour lutter contre la concurrence sur le marché cellulaire sud-coréen, un des plus avancés d’Asie. KTF et DoCoMo estiment que leur alliance leur permettra de se développer dans les services itinérants, de rechercher ensemble de nouveaux contrats et de réaliser des économies en matière de coûts. KTF va pouvoir développer un réseau haut débit de troisième génération à partir de la même norme, le W-CDMA, que DoCoMo. Les deux groupes espèrent aussi pouvoir investir ensemble à l’étranger.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur