NTT DoCoMo divorce d’AOL

Régulations

L’opérateur japonais avait investi 100 millions de dollars, en pure perte

Sur le papier, l’alliance semblait très prometteuse. En 2000, l’opérateur de téléphonie mobile japonais NTT DoCoMo avait acquis 42,3% de la filiale japonaise d’AOL, investissant alors quelque 100 millions de dollars.

Il s’agissait de développer, grâce à leur filiale commune, de nouveaux services utilisant Internet pour relier ordinateurs personnels et téléphones portables. Mais trois ans après, les résultats ne sont pas au rendez-vous. “La croissance de la clientèle est lente et nous n’avons pas obtenu les résultats que nous escomptions”, indique une source interne à l’opérateur citée par Reuters. Conséquence, le divorce est à l’ordre du jour. NTT DoCoMo pourrait céder la totalité de sa participation dans DoCoMo AOL à son allié américain, explique la même source. Et les choses devraient aller vite, le japonais pourrait “solder” ce dossier avant la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur