Numericable : 104.000 abonnés à la fibre

Cloud

Un an après sa renaissance, Numericable affiche des ambitions retrouvées. Le câblo-opérateur français, fort de sa nouvelle marque, fait le bilan et annonce ses projets

Numericable va mieux. Pour sa conférence de presse de rentrée, l’équipe dirigeante au grand complet, a tenu à convaincre. Mais comme à son habitude, Numericable a fourni peu des chiffres. Les rares journalistes intrépides à l’origine de questions plus pointues sur les finances du groupe, se voyaient gratifiés d’un “bien essayé” de la part du p-dg, Pierre Danon.

Un an après un lancement accompagné d’une campagne publicitaire massive, Numericable enregistre des résultats encourageants, selon les termes du groupe. Le câblo-opérateur et son entreprise associée, Completel (opérateur entreprises), affiche ainsi un chiffre d’affaires de 640 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année 2008. Les recrutements effectués tout au long de l’année 2007 ont permis au groupe d’atteindre près de 5 millions d’abonnements, dont 104.000 rien que pour la fibre optique. Numericable fonde d’importants espoirs sur la connexion très haut débit, la marge de progression reste, de fait, assez importante. Le groupe affiche 8,3 millions de foyers raccordables, dont 2,5 millions à la fibre optique.

“Nous sommes très très loin (en avance) de nos concurrents”, a souligné le directeur financier Julien Elmaleh. France Télécom a reconnu mercredi ne compter que 14.200 abonnés au très haut débit et avoir pris un an de retard dans le déploiement à grande échelle de la fibre optique.

Tous les nouveaux abonnés auront un modem 100 Méga, même s’ils ne l’utilisent pas” précise Pierre Danon. Le groupe souhaite ainsi pousser sa base client à adopter au plus vite une connexion à très haut débit. Pour encourager ses clients, le câblo-opérateur a également mis en place de nouvelles offres.

En plus du triple play (Internet, TV et téléphone) à 31,90 euros, Numericable va proposer deux nouvelles offres TV “simplifiées (…) et comparables aux offres satellite”. Deux modèles de box seront également proposés. Une «HD» et une seconde, « HD Memory », dotée d’un disque dur de 120 Go.

En plus de nouvelles chaînes en haute définition, implémentées d’office dans les offres de base TV, une nouvelle offre téléphone fixe et internet à 19,90 euros, vient compléter l’éventail de services. Rappelons que Numericable, fort d’un accord signé avec Bouygues Telecom, est également devenu un opérateur mobile virtuel (MVNO). Dans ce secteur, Numericable cherche, selon ses termes, à “rendre service au client (…) et le faire sans perdre d’argent”.

Deux nouveau services en ligne ‘Numerispace’ dédié à la mise en ligne de photo et de vidéo et ‘mynumericable’, un portail personnalisable sont désormais proposés à l’utilisateur.

Le déploiement devrait également se poursuivre dans les magasins. Le groupe devrait disposer à la fin de l’année 2008 de 100 magasins, contre 69 aujourd’hui.

Le groupe, évidemment, n’a pas manqué l’occasion de rappeler que son service client, très loin du catastrophique Noos, a été classé 5ème par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Une manière de montrer et de confirmer les efforts colossaux entrepris dans ce domaine.

Questionné sur sa possible participation à l’appel d’offre lancé pour la quatrième licence, Numericable a précisé qu’il serait “surprenant” qu’il postule, pour autant, le groupe ne s’interdit rien et regarde “tout“.

La réelle inquiétude du groupe réside dans la fibre. Numericable reste confronté à la force de frappe Orange et à l’épineuse question du déploiement de la fibre dans les immeubles. Pour mémoire, un amendement publié cet été permettait à Numericable d’installer la fibre sans passer par les assemblées générale de copropriétaires. Un nouveau texte publié par la suite avait mis fin à ce privilège.

A lire également : Fibre : France Télécom freine son déploiement


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur