Numericable concocterait une nouvelle offre sur SFR

4GRéseaux
SFR quiz (crédit photo © P. Couette 2009)

Après une première tentative manquée il y a un an, Numericable envisagerait de présenter une offre de reprise de SFR avant son introduction en Bourse prévue en juin, selon Les Échos. Une telle opération permettrait de dégager 5 milliards d’euros de synergies.

Rien d’officiel pour le moment. Mais, le câblo-opérateur Numericable serait prêt à faire une offre sur SFR avant son introduction en Bourse prévue en juin, selon Les Échos. Après une première tentative manquée il y a un an, la donne aurait changé en faveur de Numericable et de son premier actionnaire, Altice (Lire : Altice met la main sur Numericable.. et rêve de SFR ?).

Rappelons-le, Vivendi a opté pour la scission et une cotation séparée de sa filiale télécoms. Or, la prochaine entrée en Bourse de SFR, second opérateur français derrière Orange, s’annonce périlleuse du fait d’une baisse attendue des revenus des services mobiles en 2014 et 2015. Les investisseurs pourraient se braquer, alors qu’ils ont salué les introductions réussies de Numericable, en novembre 2013, et du fonds Altice, le 31 janvier dernier. Dans ce contexte, Vivendi pourrait préférer une vente à une entrée en Bourse pour SFR.

5 milliards d’euros de synergies

Un rapprochement entre SFR et Numericable permettrait de dégager plus de 5 milliards d’euros de synergies. « SFR pourra utiliser le réseau de Numericable et cesser de louer le cuivre d’Orange ; ils mutualiseront leurs investissements en fibre optique et leurs coûts de maintenance ; la concurrence va se réduire sur le marché du fixe ; ils verseront moins de coûts d’interconnexion aux autres opérateurs », souligne le journal économique.

Une telle opération pourrait donner le coup d’envoi d’autres alliances dans les télécoms. On pense notamment au potentiel mariage entre Free (Iliad) et Bouygues Telecom. D’après le quotidien, le gouvernement ne considère plus la consolidation du marché comme une expression taboue, en témoigne le soutien au partage de réseaux entre SFR et Bouygues Telecom.

Bercy s’inquiète des difficultés rencontrées par les opérateurs depuis l’arrivée de Free sur le marché, et de la guerre des prix bas engagée dans la 3G et la 4G. Mais Bercy redoute plus encore l’éventuelle faillite de Bouygues Telecom et l’affaiblissement accéléré du marché.


En complément :

Quiz Silicon.fr – Avez-vous tout compris à la 4G ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur